L’Algérie insiste sur l’organisation des élections en Libye

L’Algérie insiste sur l’organisation des élections en Libye

Dans un entretien accordé au quotidien français l’Opinion paru ce mercredi, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a plaidé pour « organiser des élections » en Libye.

« Faire de l’agitation diplomatique, essayer de donner de l’aspirine a un corps complètement métastasé… Tout le monde sait que ça ne donnera absolument rien. Le seul moyen de reconstruire la Libye, c’est de commencer par le commencement, la légitimité populaire. Organiser des élections, quelles qu’en soient les difficultés, quitte à les organiser région par région », a-t-il notamment expliqué.

Pour le président de la République, la réunification des institutions ne peut se concrétiser sans « une émanation populaire légitime » élue par tout le peuple libyen. « On aura l’Assemblée nationale, il y aura l’élection d’un Premier ministre, d’un chef du gouvernement ou peut-être même d’un président de la République, revoir la Constitution, revoir l’équilibre des forces politique en présence », a-t-il ajouté.

Certes, ce processus pourrait prendre plusieurs années. En revanche, il n’est rien comparé au temps passé depuis que le conflit secoue ce pays voisin, a admis le président Tebboune.

« Ça prendra du temps, peut-être trois ou quatre ans, mais cela fait neuf ans que le monde qui s’intéresse à la Libye patauge dans de petites solutions qui n’ont rien donné et ne donneront absolument rien », a-t-il soutenu.

Nacereddine Benkharef