L’Algérie est le troisième fournisseur de gaz naturel de la Turquie

La Turquie augmente ses importations de gaz naturel en provenance d’Algérie. Notre pays est le troisième fournisseur en la matière derrière l’Azerbaïdjan et la Russie, selon un rapport de l’Autorité turque du marché de l’énergie (EPDK) cité par Dailysabah.

Plus en détails, la Turquie a importé au mois d’octobre de l’année en cours 3,24 milliards de mètres cubes de gaz naturel via des gazoducs, tandis que 795 millions de mètres cubes ont été acquis sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL).

Somme toute, il s’agit d’une augmentation de 36,2% des importations via gazoduc et de 2,5% des importations de GNL.

La Russie demeure le premier fournisseur de gaz naturel de la Turquie avec 2,04 milliards de mètres cubes. L’Azerbaïdjan et l’Algérie se suivent avec respectivement 1,1 milliard de mètres cubes et 518 millions de mètres cubes.

En octobre, les importations de gaz turc en provenance de Russie ont augmenté de 243%, tandis que le volume des importations de l’Azerbaïdjan et de l’Algérie a augmenté de 18,3% et 22,9%, respectivement, par rapport à la même période l’année dernière.

En ce qui concerne les importations turques de gaz de pétrole liquéfié (GPL), elles étaient de l’ordre 263 365 tonnes au mois d’octobre, soit une baisse de 3,9% par rapport au même mois de 2019, selon les chiffres de l’EPDK.

En dépit de cette baisse, l’Algérie reste parmi les principaux fournisseurs avec les États-Unis, le Kazakhstan, l’Espagne, la Grèce et la Norvège.