L’Algérie dément l’envoi de troupes de son armée au Sahel, accuse le Maroc et l’entité sioniste

L’Algérie dément l’envoi de troupes de son armée au Sahel, accuse le Maroc et l’entité sioniste

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti vigoureusement, dans un communiqué publié ce dimanche 21 février, l’envoi de troupes de l’Armée nationale populaire (ANP) en dehors des frontières.

Le ministère de la Défense nationale s’est montré catégorique, après que « des pages et comptes subversifs sur les réseaux sociaux » ont relayé l’information. « L’ANP ne participera à aucune mission militaire dans le cadre du G5 Sahel », tranche-il.

Et de tonner, « C’est faux et inadmissible. Des intox qui ne peuvent provenir que d’ignares à la solde des services du Makhzen marocain et sionistes ».

Le MDN, qui qualifie ces allégations de « tendancieuses » et de « manœuvres sournoises », rassure « l’opinion publique que l’ANP, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, n’a jamais été, et ne sera jamais soumise dans ses actions qu’à l’autorité de Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces armées, Ministre de la Défense nationale ».

« Le Ministère de la Défense Nationale tient à rappeler également que la participation de l’Armée Nationale Populaire en dehors des frontières du pays relève de la décision du peuple algérien, conformément aux dispositions de la Constitution de la République », conclut le MDN.