L’Algérie a-t-elle suspendu ses livraisons de gaz à la Tunisie ?

L’Algérie a-t-elle suspendu ses livraisons de gaz à la Tunisie ?

En Tunisie, une rumeur, faisant état d’une suspension par Sonatrach de ses livraisons de gaz à ce pays voisin, fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Qu’en est-il ?

Selon le ministère tunisien de l’Energie, des Mines et la Transition énergétique, « il n’y a aucun problème d’approvisionnement en gaz algérien ».

« L’Algérie n’a aucune intention de suspendre la fourniture de gaz naturel à la Tunisie », a indiqué ce lundi un communiqué émanant dudit ministère.

Bien au contraire, la Tunisie a demandé une augmentation du volume d’approvisionnement en gaz algérien pour compenser la baisse de sa production nationale en raison de la crise d’El Kamour, une région du sud du pays où une unité de pompage est fermée, ainsi que le problème du champ gazier de Miskar.

« Nous avons contacté le gouvernement de l’Algérie sœur via les ministres de l’Energie des deux pays ainsi qu’au niveau diplomatique. Les frères algériens étaient compréhensifs et coopératifs », a ajouté le communiqué.

Selon la radio Mosaïque, les dettes de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) auprès de Sonatrach s’élevait à 400 millions de dollars. Le même média affirme que 80% de la note a été réglée par l’Etat tunisien. Le reliquat restant sera échelonné.

Nacereddine Benkharef