La moitié des entraîneurs de ligue 1 quittent leurs postes : la valse reprend de plus belle

La moitié des entraîneurs de ligue 1 quittent leurs postes : la valse reprend de plus belle

 

De plein gré, limogés ou pour une autre raison, 10 entraineurs du championnat de Ligue ont quitté leurs postes à l’issue de la 7 ème journée de la compétition.

C’est dire que la valse des entraineurs reprend e plus belle. Ce phénomène qui se reproduit chaque saison de manière pérenne est à contre- courant de la progression du football algérien qui commence à peine à sortir la tête de l’eau.

Et ce ne sont pas les clubs les moins nantis financièrement qui font l’exception.

Jugez-en : Considérés comme les clubs les plus titrés sur le plan national et à l’aise matériellement avec l’apport de sponsors, la JS Kabylie et l’USM Alger se sont tristement distinguées en dehors du terrain en consommant deux entraîneurs en l’espace de 7 journées seulement.

Le  Tunisien Yamen Zelfani qui n’arrivait pas à justifier son statut d’entraineur professionnel a du céder sa place à Youcef Bouzidi, qui a réussi à redresser la barre, avant d’être éjecté de son poste sans raison apparente, pour être remplacé par le Français Denis Lavagne.

Le dernier en date concerne le CABBA qui a vu son coach  Dziri Billel jeter l’éponge suite à sa défaite à domicile ( 1-5) face au voisin l’Entente de Sétif.

Ferhat Zafane