La mesure est en vigueur à partir de ce dimanche : La France « interdite » aux voyageurs en provenance d’un pays hors de l’espace européen

La mesure est en vigueur à partir de ce dimanche : La France « interdite » aux voyageurs en provenance d’un pays hors de l’espace européen

La France interdit dés ce dimanche 31 janvier, « toute sortie à destination ou en provenance d’un pays hors de l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse), selon communiqué du ministère français de l’Europe et des affaires étrangères.

Les seuls déplacements autorisés doivent être justifiés par un « motif impérieux d’ordre personnel ou familial », un motif de santé « relevant de l’urgence » ou un motif professionnel « ne pouvant être différé », selon les précisions du Quai d’Orsay.

Pour attester de ce motif impérieux, le ministère de l’Intérieur met à disposition sur son site une attestation à télécharger, qui devra être présentée à l’embarquement, accompagnée des justificatifs.

Parmi les motifs d’ordre familial figurent : le décès d’un proche, la visite à une personne dont le pronostic vital est engagé, la garde d’enfant ou encore l’assistance aux personnes âgées. Parmi les motifs professionnels : les soignants devant se déplacer dans le cadre de la lutte contre la pandémie, les sportifs de haut niveau ou encore les missions diplomatiques.

L’attestation sur l’honneur est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur (français) au : (https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage).

« Elle devra être présentée, au moment de l’embarquement, à la compagnie de transport et être accompagnée des justificatifs appropriés », précise-t-on de même source.

Sont exemptés de cette obligation les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile.

A l’arrivée en France, il est fortement recommandé de s’isoler pendant 7 jours, puis de faire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours.

M.M.H