La flambée des fruits et légumes : Les agriculteurs se justifient

La flambée des fruits et légumes : Les agriculteurs se justifient

Tout porte à croire que le récurent problème de la flambée période des fruits et légumes est de retour ces jours-ci,alors que l’infortuné chef de ménage n’a pas d’autres solutions pour échapper au diktat des commerçants que de se plier au bon vouloir de ces derniers ,comme d’ailleurs,il a l’habitude de le faire en pareille circonstance.

Une simple petite virée entre les étals des points de vente des fruits et légumes de la région est de la capitale nous a largement renseigné sur ce phénomène de l’augmentation subite des cours des produits agricoles à la stupéfaction générale des acheteurs ne savent à quel saint se vouer.Force est de constater que tout le monde avait déjà remarquer ce revirement de la mercuriale à la défaveur du pouvoir d’achat du citoyen à la veille de la fête religieuse de l’Achoura,toutefois,la situation n’a pas changé d’un iota puisque les prix n’ont pas été revus à la baisse au grand dam des acheteurs qui ont pris leur mal en patience en attendant des jours meilleurs.

Cependant,à titre d’exemple,seule la reine des légumes,autrement dit la pomme de terre est sortie indemne de cette fulgurante augmentation constaté  sur le marché,tandis que les autres produits ont enregistré en moyenne un taux d’accroissement des prix oscillant entre 30 et  50 p.c tout fruits et légumes confondus.

Du coup,comment expliquer les raisons de cette flambée ? Selon notre petite enquête du jour,il s’agit en fait de deux principales causes indépendantes l’une par rapport à l’autre.A en croire les exploitants agricoles qui sont les premiers maillons de la chaîne de l’approvisionnement du marché locale,cette augmentation des prix des fruits et légumes n’est pas le fait du hasard,du moment qu’elle coïncide avec achèvement de la campagne agricole de saison qui faut-il le rappeler,a été très abondante sur le plan du volume de la production avec des prix très largement abordables.

Maintenant que les récoltes se font de plus en plus rares cela obéit systématiquement à la sainte règle de l’offre et de la demande,d’où cette augmentation des prix selon le produit en question.

Autre part,les agriculteurs ont beaucoup souffert de la mévente de leur production durant l’été à cause de la surabondance ce qui a sérieusement impacté leur situation financière résultant du manque à gagner. Très conscient que cela n’arrange nullement le panier du consommateur,les agriculteurs estiment que pour éviter de tels cas désobligeants pour tout le monde,il est temps de prendre en charge sérieusement cette préoccupation et pour le bien du producteur que celui du consommateur.

Par Rabah Kourougli