La Casbah d’Alger pleure son sort

La Casbah d’Alger pleure son sort

La réhabilitation et la préservation des sites historiques nationaux, parmi lesquels beaucoup ont été, jusqu’à tout récemment, laissés à l’abandon, précipitant leur pillage et leur dégradation, est une question qui se pose avec acquitté dans notre pays. C’est le cas notamment de la Casbah d’Alger.

En effet,  le centre historique de la capitale, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco  n’a plus la force, comme ces habitants, d’«attendre et (de) croire à des solutions miracles». La Casbah d’Alger part « en miettes ».

Les effondrements y sont légion. Dernier fait en date : un immeuble d’habitation de deux étages, sis à la rue Tombouctou, qui s’est partiellement effondré. Fort heureusement, aucune perte humaine n’a été enregistrée.  

Ce n’est pas le premier immeuble à s’effondrer et ce ne serait sûrement pas le dernier si une aucune solution urgente n’est engagée.

Des vies humaines sont en jeu et  « c’est l’angoisse » au quotidien s’est alarmé un habitant de la rue Abdelhamid Mehyous ex rue Tombouctou.

« On est allés voir le P/APC de la Casbah à maintes reprises mais aucune réponse concrète n’a été encore donnée à nos doléances », a-t-il déploré.   « Toutes les promesses de nous reloger sont sans suites », a-t-i ajouté. Pour rappel un immeuble s’est effondré, ce vendredi 5 juin 2020, à la haute Casbah.

Il s’agit d’un immeuble r+4 désaffecté situé sis au 6 Rue Rabah Meriah dans la haute Casbah d’Alger.  Le pire est à craindre….