Karim Younès : « La lutte contre la corruption doit continuer  pour  consolider les acquis »

Karim Younès : « La lutte contre la corruption doit continuer  pour  consolider les acquis »

Le médiateur de la République, Karim Younès, a souligné, aujourd’hui, la nécessité de poursuivre le combat, de consolider les acquis et de corriger les erreurs et déviations dangereuses qui se sont produites à plusieurs reprises.

Karim Younès a rappelé que le citoyen d’être à la plus grande préoccupation de l’Etat, en disant: « En s’associant à nos efforts qui contribuent à la défense de ses droits et à la lutte permanente contre tous les ravageurs »

Le médiateur de la république a indiqué qu’il était nécessaire d’améliorer les conditions de vie des citoyens et d’impliquer les élus locaux, conformément à la volonté du président Tebboune. Le même responsable a déclaré que la corruption est l’un des fléaux les plus dangereux qui gâtent notre société et qu’elle doit être combattue de toutes ses forces.

Karim Younès, a révélé que l’objectif de la mise en place d’un front de solidarité nationale est de recruter des ressources humaines pour définir une méthodologie consensuelle pour prendre en charge les problèmes qui se posent. Et d’ajouter que les excès des fonctionnaires opportunistes sont appelés bureaucratie, ajoutant que «la corruption y est donc associée » soulignant que l’organisation de l’administration demeure coincée dans des difficultés complexes qui créent inévitablement un environnement propice à la corruption et aux corrompus. Il a ajouté: « Ces personnes corrompues qui profitent aux décideurs avec des informations dont on ne peut pas se passer ».

Et la bureaucratie est capable, dit l’orateur, de répandre la médiocrité dans la gestion en embauchant et en promouvant des personnes incompétentes en plus de leur personnalité opportuniste.

Yahia Maouchi