Kamel Rezig : « La bande qui a provoqué la crise de la semoule veut rééditer le même scénario avec l’huile de table »

Kamel Rezig : « La bande qui a provoqué la crise de la semoule veut rééditer le même scénario avec l’huile de table »

Le ministre du Commerce Kamal Rezig a assuré les citoyens quant à la disponibilité d’énormes quantités de l’huile de table au niveau des différents producteurs.

Rezig a expliqué que toutes les données détenues par le secteur indiquent l’existence d’un important stock en matière de l’huile de table, couvrant 3 mois. Intervenant sur les ondes de la chaine une de la radio nationale, le ministre a précisé que les besoins de l’Algérie par mois sont d’environ 48 000 tonnes de production.

Le même responsable a indiqué qu’en janvier, près de 51 000 tonnes de huile de table avaient été produites contre 53 000 tonnes en février.  « Ce qui a été produit maintenant par les six sociétés dépasse les besoins du marché. Il existe également une réserve de matière première, estimée à près de 100 000 tonnes, au niveau de ces entreprises » rassure le ministre.

Par ailleurs, selon le ministre la hausse des prix des produits alimentaires subventionnés par l’état, est due aux pratiques d’une « bande qui veut répéter le scénario de la crise de la semoule provoquée en 2020 ».  À cet effet, il a tenu à préciser que les quantités disponibles actuellement dépassent largement les besoins du marché national et pourront couvrir trois mois de consommation.

Ainsi, pointant la spéculation, le ministre a déclaré hier, lors de son passage à la télévision nationale que ses services ont saisi pas moins de 15 000 litres de l’huile de table destinée à des pratiques spéculatives. En outre, il promet que « l’Etat est prêt à importer des bateaux de cette matière dans le cas d’une véritable pénurie ».

Enfin, Dr Rezig a appelé les citoyens à ne pas tomber dans le piège des rumeurs sur la pénurie de cette matière.

Yahia Maouchi