Kamel Feniche : « J’appelle les citoyens et les institutions à se tenir aux côtés du président Tebboune pour la réussite de ce référendum » 

Kamel Feniche : « J’appelle les citoyens et les institutions à se tenir aux côtés du président Tebboune pour la réussite de ce référendum » 

 

Le président du Conseil constitutionnel, Kamel Feniche, a fait part, lundi 14 septembre, sur les ondes de la radio nationale, de l’entière  disponibilité du Conseil  à contribuer grandement au succès du référendum sur le projet d’amendement de la Constitution qui aura lieu le 1 Novembre prochain. Aussi, a-t-il tenu à  saluer  la décision d’annuler la proposition de création du poste de vice-président de la République en déclarant que «  le titulaire du poste n’aura ni légitimité ni crédibilité devant le peuple ou les représentants du peuple ».

Argumentant sa déclaration, Kamel Feniche a indiqué : «  le vice-président devrait être élu  par le peuple car le président a été complètement élu lors des mêmes élections, mais la proposition présentée a été faite sur la base d’une nomination, ce qui tire sa crédibilité du poste de vice-président et pose des problèmes.

Dans les relations entre les représentants du peuple qui sont parlementaires et le vice-président désigné », a-t-il indiqué. Toujours à propos du référendum , Kamel Feniche a fait savoir que « le Conseil constitutionnel est prêt pour le succès du référendum sur la constitution prévu en novembre prochain », expliquant qu’ après la convocation de la commission électorale par le Président de la République, le Conseil reçoit la constitution de l’Autorité nationale indépendante des élections la liste électorale des citoyens nationaux et résidents à l’étranger, à condition que le Conseil constitutionnel émette trois jours avant le scrutin, un communiqué évoquant  les procédures juridiques et organisationnelles permettant à tout électeur de contester le processus de vote au niveau du Conseil constitutionnel.

Aussi, Kamel  Feniche  a appelé « les citoyens  et les institutions à se tenir aux côtés du président de la république pour le succès du référendum » sur la modification de la constitution, qu’il considère  comme « la pierre angulaire de l’établissement de la nouvelle république en Algérie ». Par ailleurs le président du Conseil constitutionnel a déclaré: « Nous devons veiller en tant qu’élite pour être à la hauteur de ce défi, et nous mobiliser pour ce bénéfice, car il est de notre responsabilité d’éclairer l’opinion publique et de contribuer par l’expérience scientifique et pratique à expliquer les différents axes, les simplifier et en clarifier la signification afin que tous nos citoyens, quelque soient leurs spécialisations et parcours scientifiques, et quel que soit leur niveau culturel, puissent  comprendre le contenu du document pour  lequel ils sont conviés  à exprimer leur opinion, qui, s’ils l’acceptent, deviendra la loi suprême de l’État auquel nous nous référerons tous », a conclu le président du Conseil Constitutionnel, Kamel Feniche.

 

Ferhat Zafane