KAHRAKIB : les postes blindés pour améliorer l’alimentation électrique à Alger

KAHRAKIB : les postes blindés pour améliorer l’alimentation électrique à Alger

Ayant longtemps souffert d’une alimentation électrique plutôt perturbée, la wilaya d’Alger a bénéficié d’un programme conséquent de renforcement et de soulagement des anciennes installations, ce qui se traduira par une amélioration certaine de l’alimentation en électricité. Ceci en plus des différents programmes qui ont déjà été réalisés et qui ont quand même permis aux algérois d’oublier une grande partie des aléas subis auparavant, à commencer par les perturbations estivales qui ne sont ‘presque’ plus qu’un mauvais souvenir. Le groupe Sonelgaz a donc décidé de mettre en place de nouvelles installations qui apporteront un plus à la qualité de service offerte.

Ainsi, nous apprend M. Boukhatem Mohamed, le chef de projet chargé de la supervision et du suivi de la réalisation des différents postes blindés programmés pour la capitale qui ont été confiés à Kahrakib. Ces postes sont installés à Tixeraine, à Baraki, à Tafourah, Bachdjarah et Bab El Oued, tous en cours de réalisation et connaissent des taux d’avancement considérables, celui de Tixeraine étant sur le point d’être mis en service.

    Pour le poste de Baraki, Kahrakib est chargée de l’étude et de la réalisation en groupement avec une autre entreprise, celui de Tixeraine en travaux de réalisation (génie-civil, réalisation et montage), de même que pour Tafourah. Kahrakib est aussi chargée de la phase réalisation du poste blindé de Bab El Oued, d’une partie de l’étude et toute la réalisation du poste de Bachdjarah en plus de la réalisation de celui de Baraki.

Quant à la tension de ces postes, pour celui de Tixeraine elle est de 60/10 Kv, Baraki 60/10, Tafourah 220/60, Bachdjarah 60/10 et Bab El Oued 60/10.  Avec une puissance globale de 460 MVA.

Pour sa part, Kahrakib a mis en place une opération de sensibilisation à destination des riverains avant même d’entamer les chantiers qui lui sont confiés, pour leur expliquer qu’est-ce qu’un poste blindé, que c’est un ouvrage qui ne présente aucun danger, qu’il est esthétique et, surtout, qu’il permettra d’améliorer l’alimentation en énergie électrique pour eux et pour d’autres quartiers avoisinants.

Poste blindé de Tixeraine

Le poste blindé de Tixeraine est en phase de mise en service, il n’y reste que quelques menus travaux à effectuer par les équipes de Kahrakib. Ce poste, d’une puissance de 60/10 kv, est doté de 22 départs pour l’alimentation des agglomérations ou quartiers qui lui sont rattachés. Le chantier a été lancé le 1er octobre 2017 pour un délai de réalisation de 18 mois. Sa mise en service est prévue pour le mois de mars courant. La consistance des travaux confiés à Kahrabik a trait au génie civil et au montage des équipements.

Sur place, nous découvrons un bâtiment aux allures futuriste, nous devons, même accompagnés par un responsable du département communication de Kahrakib, présenter nos cartes professionnelles et nous faire délivrer des badges pour pouvoir circuler à l’intérieur du poste. La propreté des lieux est quand même remarquable, surtout que nous nous trouvons sur un chantier, mais nous apprenons que le chef de projet veille personnellement à cela afin que les travaux se fassent dans des conditions optimales.

Tous les équipements sont à l’intérieur des bâtiments, sauf les deux transformateurs qui sont à l’air libre mais séparés par un mur anti-incendie. Leur rôle est de transformer la puissance de l’électricité de 60 à 10 kv. Tous les câbles sont en sous-terrain et relient les différents équipements du poste à une salle de commande où se trouvent des technicien chargés d’intervenir en cas de panne ou d’une quelconque anomalie signalée au niveau du poste de contrôle.

Le poste dispose aussi d’un grand groupe électrogène qui se déclenche en cas de panne d’électricité pour maintenir en activité les équipements de sécurité du poste qui ne peuvent en aucun cas cesser de fonctionner afin d’éviter la détérioration de certaines parties du poste.

Aussitôt mis en service, ce poste, comme les autres en cours de réalisation à travers la wilaya d’Alger, le poste blindé de Tixeraine permettra d’améliorer le service en matière d’alimentation électrique dans la capitale et éviter les baisses de tension et les coupures qui ont mis à mal dans le passé les équipements domestiques des citoyens.

Savoir-faire et compétence

Kahrakib, qui a toujours su mettre en œuvre les compétences et le savoir-faire de ses équipes, vient de se positionner dans un segment de son métier qui était, il n’y a pas longtemps, l’apanage des multinationales et de certaines entreprises étrangères qui se partageaient les enveloppes conséquentes dégagées pour les postes blindés. Grâce à une gestion modernisée, une mise en œuvre d’un programme de formation de la ressource humaine et d’acquisition du matériel nécessaire, Kahrakib s’est placée en pole position pour prendre en charge la réalisation de ces structures qui nécessitent une maitrise parfaite de tout ce qui a trait aux postes transformateurs et à leurs différents modes. Elle a su, dans un premier temps déjà, pallier aux autres réalisateurs étrangers, faisant gagner d’importantes sommes en devises à l’Algérie, tout en s’inscrivant dans une politique d’intégration nationale de plus en plus marquée.

De nombreux tableaux, panneaux et équipements divers sont fabriqués en Algérie, aussi bien par l’unité de production de Kahrakib implantée à Oran que par d’autres entreprises algériennes, à l’image des câbles.

Toujours partante pour acquérir plus de savoir-faire, Kahrakib continue d’intégrer tous les segments d’études, de réalisation et d’équipement des postes blindés qui seront réalisés en Algérie. La route est encore assez complexe, mais la volonté de la direction, de l’encadrement et de la maitrise de cette société, filiale à 100% de Sonelgaz, la prépare à jouer les premiers rôles dans ce métier et participer ainsi à une relance effective de l’économie nationale, grâce à la prise en charge des travaux par les moyens nationaux, engrangeant ainsi de substantiels économies de devises fortes et, pourquoi pas, se tourner vers l’étranger et apporter une plus-value à notre pays, qui viendra se greffer aux autres réussites des autres filiales de Sonelgaz ainsi que d’autres entreprises algériennes, publiques ou privées, qui se positionnent droit dans la ligne exportatrice.   

Tahar Mansour