Kahrakib : Leader dans la réalisation des infrastructures de transport de l’électricité

Kahrakib

Leader dans la réalisation des infrastructures de transport de l’électricité

Le groupe Sonelgaz demeure toujours parmi les institutions économiques les plus fiables et les plus performantes. Il est le fournisseur unique de l’électricité et du gaz de tout le pays et s’acquitte de ses missions dans les règles de l’art, grâce à ses nombreuses filiales, chacune spécialisées dans un segment du métier. Parmi ces filiales, Kahrakib a su se hisser au plus haut degré dans son secteur, celui de la réalisation ‘clés en main’ des infrastructures de transport de l’électricité, toutes tensions confondues (MT, HT, THT), comme nous l’a précisé son PDG, M. Abdelhamid Mazri : « Kahrakib, une SPA, est une société filiale à 100 % du groupe Sonelgaz. Son métier est celui des travaux et du montage de tout ce qui est électrique. Elle a participé au développement du réseau de transport énergétique national en réalisant un nombre important des ouvrages énergétiques de Sonelgaz.

Abdelhamid Mazri, PDG de Kahrakib
Abdelhamid Mazri, PDG de Kahrakib

Ainsi, Kahrakib réalise une grande partie des ouvrages de transport électriques, comme les lignes aériennes, les câbles souterrains et les postes de transformation électrique. Ses prestations, diverses et de qualité, sont le fruit d’une stratégie de management moderne, d’une stratégie de modernisation technique, structurelle et organisationnelle, en plus de sa ressource humaine englobant des compétences pointues avérées en la matière et très motivées à tous points de vue. Sa vision managériale s’articule autour de quatre axes principaux :

  • La performance et la maitrise dans le domaine industriel
  • Une politique du capital humain orientée sur les compétences et l’efficacité
  • Le développement durable
  • Le professionnalisme et l’innovation

Dans ce cadre, ses missions consistent en l’étude, le procurement, la construction et la mise en service des Postes de transformation électrique haute et très haute tension, des Lignes de transport de l’énergie électrique (lignes aériennes) haute et très haute tension, des Réseaux souterrains de transport de l’énergie électrique (câbles HT et THT) ainsi que l’éclairage public. L’entreprise est aussi chargée de la fabrication des équipements électriques basse tension et des postes Shelters moyenne tension.

Kahrakib en quelques … dates

Comme chaque entreprise qui se respecte, Kahrakib a derrière elle une histoire riche en réalisations, en dépit de toutes les difficultés rencontrées sur le terrain, des difficultés parfois insurmontables, des difficultés en tous genres et de toutes natures. Son organisation a été améliorée, ses réalisations sont devenues plus pointues et plus nombreuses, allant de mieux en mieux au fil du temps.

« Kahrakib a fait ses débuts en 1969 au sein d’une société mixte qui s’appelait ‘Travelec’ qui est une société yougoslave et Sonelgaz s’était associée avec cette dernière pour réaliser des ouvrages haute tension », a indiqué notre interlocuteur.

Quelques dates-clés pour mieux appréhender l’histoire de cette entreprise pleine de passions et de réussites :

1974 : Création de l’Unité de Travaux Electriques au sein de Sonelgaz, unité dont l’action était essentiellement dirigée vers la formation et l’assistance technique assurée par des partenaires étrangers. Les réalisations effectuées de la date de création jusqu’en 1981 ont consisté en des postes de compression de gaz pour Sonatrach, les études et la réalisation de lignes basse, moyenne, haute et très haute tension en électricité rurale et industrielle, à l’instar de l’usine de compteurs sise à El Eulma. L’effectif, durant la période de 1974 à 1981 est passé de 143 à 2651 agents.

16 Octobre 1982 : Création de l’Entreprise Nationale de Travaux et Montage Electriques par abréviation KAHRAKIB. « Kahrakib a donc quitté la société mixte qui a été dissoute et a trouvé sa place parmi les entités créées par la réorganisation de Sonelgaz. Elle fait alors son chemin jusqu’en 1989 », explique le PDG de Kahrakib. Durant cette époque, l’entreprise a entamé sa spécialisation dans ses activités en qualité d’entité économique à part entière, aidée en cela par un environnement politico-économique favorable caractérisé par une demande d’électrification à travers l’ensemble du territoire national.

Durant cette période, Kahrakib a réalisé de nombreux projets d’électrification pour le compte de nombreuses entités publiques. Parmi ces projets, nous trouvons l’étude et la réalisation en électricité industrielle pour le MDN, l’ENTPL Tiaret, PHARMAL, l’ONM et les bases SONATRACH, l’étude et la réalisation en câbles souterrains moyenne tension, la réalisation de postes électriques 220/60 KV de Djelfa, Ain Smara et 60/30 KV de Médéa. Ceci en plus des réalisations des postes Alger-Est 220/60 KV, injecteur à Ouargla 220/30 KV avec assistance technique de AEG Allemagne, du montage des postes blindés en 1986 à l’image des postes de l’Aurassi, de Hydra et le poste classique 220/60 KV de Djelfa. Enfin, il y a la réalisation en Groupement avec SIEMENS en 1987, des postes 220/60 KV d’El Khroub, 220/60/30 KV d’El khemis et d’Ain Ouessera et de 60/30/10 KV de Sétif et la réhabilitation du poste 220/60 KV de Laghouat ainsi que l’extension du poste de Kasr El Boukhari.

29 Juin 1989 : Création de l’EPE KAHRAKIB (SPA) après un changement de statut par la loi 88-04 du 12 janvier 1988 qui en fait une entreprise publique économique ‘EPE’ complètement autonome et est rattachée directement au Fonds de Participations Mines, Hydrocarbures et Hydrauliques-Constructions et Biens d’Equipement. Pour faire face à la nouvelle donnée introduite par l’ouverture du marché national, Kahrakib a réorganisé sa gestion par l’introduction des fonctions Commercial et Maintenance.

Pour réussir sa transition et assurer sa compétitivité face aux autres entreprises (notamment internationales), l’EPE Kahrakib a effectué une mise à niveau par le renforcement des capacités opérationnelles des activités de base, le recrutement de nouveaux cadres pour garantir l’adaptation de ses activités aux évolutions technologiques et le lancement d’actions de formations spécifiques à l’encadrement des chantiers. Elle s’est aussi lancée dans l’élaboration et la concrétisation d’un plan d’investissement pour assurer une croissance à moyen et long terme et s’est engagée dans la démarche d’amélioration continue et l’obtention de la Certification ISO 9001 version 2000 pour son Système de Management qualité.

Parmi les réalisations au cours de cette période (1989- 2005), Kahrakib a, à son actif, la réhabilitation d’ouvrages électriques, la réalisation des postes électriques de Ghardaïa, Ouargla, Kheraza et Si Mustapha et la création d’une Unité de production de tableaux électriques dénommés par abréviation DTE (TABEL – Oran).

26 Décembre 2005, c’est le retour dans le giron de la Sonelgaz après la rétrocession en faveur de cette dernière de 100% des actions de l’Entreprise KAHRAKIB.

A partir de 2006, c’est la mise en route de la dernière phase de mutation par la transformation de son statut en SPA (Société par Actions), faisant partie du groupe Sonelgaz en tant que filiale, rattachée au pôle Travaux. Au cours de cette période, Kahrakib a connu plusieurs transformations consistant au début à l’augmentation de son capital social qui est passé de 300.000.000 à 1.000.000.000 DA, ce qui lui permettra de participer aux avis d’appels d’offres internes et externes. Grâce à ces actions, la société sera à même de capitaliser son savoir-faire en matière de compétences commerciales et de décrocher des affaires lancées en appels d’offres malgré une rude concurrence.

La mise en place d’une Unité ‘câble sous terrains’ à Bentalha (ALGER) pour la prise en charge des projets THT/ HT/MT au niveau de la capitale lui a permis d’acquérir une grande expérience, les techniques les plus avancées étant développées avec l’ambition de la réalisation du déroulage du câble OPGW sous tension et les câbles souterrains 220 et 400KV. La société a aussi procédé au lancement de segment des postes 400kv et les postes blindés en EPC et de travaux, actuellement en cours, à l’exemple du poste 400kv d’Akbou , postes blindés  220/60/30 KV de Djendjen, de Tixeraine, de Tafoura et de Bab El Oued (acquisition du savoir-faire dans la confection des boites de jonction de câbles 220 et 400 kV).

Entre 2002 et 2020, Kahrakib a réussi à obtenir la Certification du Système de Management Intégré de la Société aux normes Internationales (ISO qualité 9001-version 2015 – ISO environnement 14001 –version 2015 et ISO 45001-version 2018, une distinction qui fait de KAHRAKIB, société pionnière dans le secteur.

Mettant en avant ses capacités managériales, le savoir-faire de sa ressource humaine hautement qualifiée et bénéficiant d’une formation continue pour acquérir les nouvelles techniques en plus de l’acquisition du matériel moderne nécessaire, Kahrakib a procédé à la réalisation de nombreux projets d’envergure dans le domaine électrique. Parmi ces réalisations, nous trouvons l’étude et la réalisation d’affaires en EPC en câble souterrain HT/THT a comme celle des liaisons 60KV Hydra-Ben Aknoun en 2006, et liaison souterraine 220KV El Hamma–El Harrach en 2012 alors que d’autres ouvrages sont en cours. Il y a aussi les études et la réalisation d’affaires en EPC du poste 400kv de Naama, 1er poste 400KV réalisé en « clés en mains » par une entreprise Algérienne, des postes shelters, en plus  des postes électriques 220/60 KV et 60/30 KV au niveau de Mazafran, Ben Badis, Ain El Melh, El Hamel, Koudiet Medouar, Mascara, Telagh et Tazoult.

Kahrakib a aussi à son actif, la réalisation de lignes 400 – 220 – 60 KV, de câbles souterrains 220 – 60 KV et des Postes 400/220 – 220/60 KV ainsi que l’intégration de nouveaux systèmes d’information au sein de Kahrakib (NOVA, MALIA, HISSAB, ATTAD, ENGAGEMENTS, G-IMMO).

Principales activités de Kahrakib

Grâce à ses capacités humaines et matérielles, à sa maitrise avérée dans le domaine des installations électriques, à son savoir-faire élevé, à ses certifications internationales et à un staff dirigeant jeune et ambitieux, l’entreprise Kahrakib s’est imposée dans son segment d’activité à travers l’ensemble du territoire national. Elle est d’ailleurs en charge de la réalisation des infrastructures énergétiques dans les domaines suivants :

Postes de transformation électrique haute et très haute tension THT / HT / MT / BT

Le haut niveau de qualification atteint par Kahrakib lui a permis de s’engagée dans la réalisation de grands projets, où elle excelle par la maitrise des techniques de réalisation d’ouvrages énergétiques tels que les postes de transformation électrique THT 400 kV ainsi que les postes Blindés 220 et 60kV.

Dans le domaine des automates de protection et de commande, les équipements les plus récents sont installés sur le réseau mettant ainsi l’entreprise au diapason des nouvelles technologies dans ce domaine.

Poste 400kv de Naama

Poste 400kv de Naama

Poste blindé Texsraine

Poste blindé Texsraine

Lignes aériennes et câbles souterrains

Une grande expérience a été acquise dans cette activité, ce qui a permis à Kahrakib de réussir la réalisation d’environ 900 km/équivalent/an de lignes toutes tensions confondues (400/220 et 60 kV) en utilisant les techniques les plus avancées avec l’ambition de réaliser le déroulage du câble OPGW sous tension et les câbles souterrains 220 et 400KV et l’acquisition du savoir-faire dans la confection des boites de jonction de câbles (220 et 400 kV).

Eclairage public

Outre les prestations liées à la réalisation des ouvrages de transport électrique, KAHRAKIB propose, grâce à son réseau de compétences, d’accompagner les autorités publiques pour la réalisation des projets d’éclairage public, en associant ses performances en aérien et en souterrain. Ainsi, la société a réalisé durant l’exercice 2019 ses premiers projets dans le domaine de l’éclairage public avec l’ambition de la réalisation de l’éclairage en panneaux solaires.

Fabrication d’équipements électriques basse tension

La société KAHRAKIB s’est dotée d’une unité de fabrication électrique basse tension dénommée TABEL, installée à Oran. Cette unité est équipée de machines de dernière génération en matière de fabrication, en offrant toutes les garanties de qualité et de sécurité, ainsi qu’une grande capacité en matière de production de :

  • Tableaux urbains réduits toutes gammes confondues
  • Armoire numérique électrique
  • Coffret de protection cathodique
  • Services auxiliaires des postes industriels MT/HT/ THT
  • Postes Shelters MT.

Postes shelters 

L’unité de fabrication basse tension TABEL ne veut pas se contenter du seul segment qui est le sien actuellement, mais compte aller plus loin et s’imposer comme leader de la réalisation des grandes installations d’infrastructures électriques, sures et compétitives. Dans cette perspective, elle s’est lancée à partir de 2017 dans la fabrication et l’installation du Poste Shelters, un poste Moyenne Tension est destiné aux réseaux isolés dans le grand sud. Il assure l’interconnexion du réseau à un emplacement isolé et permet de disposer de l’énergie électrique 24 h sur 24 h.

« En plus de la fabrication du poste, elle assure son transport jusqu’au site de destination dans le grand sud. Le poste Shelter pèse 24 tonnes. Son acheminement nécessite l’organisation d’un véritable convoi. C’est une équipe de TABEL qui procède à la livraison. Elle assure le montage et la mise en service sur place au niveau du site. L’intervention de l’unité ne s’arrête pas là, mais elle assure aussi la maintenance du poste. C’est le plus qu’offre cette unité de Kahrakib à ses clients. Pour l’instant le taux d’intégration du Shelters est de 90 %, les cellules MT (Moyenne Tension) étant encore importées. Mais nous comptons Mais élargir notre gamme de produits fabriqués localement et nous projetons de lancer la fabrication des cellules en Algérie en partenariat, quitte à démarrer par le montage au départ », précise encore le PDG de Kahrakib.

Les principales réalisations de Kahrakib

Preuves tangibles de son savoir-faire et de son implication dans la réalisation d’un grand nombre d’infrastructures

Électriques importantes, à travers l’ensemble du territoire national. Parmi ces réalisations :

  • Des milliers de kilomètre équivalents de lignes aériennes MT/ HT/THT, soit une moyenne de 800km /an
  • Plus de 3000 km équivalents de câbles MT/HT, soit une moyenne de 200 km/an.
  • Plus de 350 ouvrages postes de transformation électriques MT/HT/THT, soit 05 postes THT HT/an,
  • Fabrication des milliers d’équipements électriques BT
  • Réalisation d’une soixantaine de Postes Shelters 30kV destinés aux diverses régions  notamment celles relevant du grand Algérien  (   Bordj Badji Mokhtar  à ADRAR , Béni Abbès à BECHAR, site 1 et 2 de  Tindouf  à TINDOUF , Bordj El Haouès et Djanet  à ILLIZI , Tarat et Idles à TAMANRASSET , Biskra , Ouargla , El Oued , M’Sila , Bordj Bou Arreridj , Djanet   Oran  et enfin Ain Témouchent.

Covid19

« A cause de la pandémie de covid19, l’activité de Kahrakib a connu un arrêt brusque, il n’y a que quelques chantiers qui sont restés ouverts à la demande de Sonelgaz pour être au rendez-vous et remplir nos engagements et nous avons dû déployer beaucoup d’efforts pour les maintenir, mais nous étions à l’arrêt pratiquement à 70¨% », nous a informé M. Mazri, PDG de Kahrakib. « Nous étions devant un dilemme : faut-il ou non mettre nos employés en chômage technique ? Mais nous avons préféré préserver nos ressources humaines, parce que nous misons beaucoup sur ce capital car c’est le gage du maintien et de la pérennité de l’activité de Kahrakib grâce à l’expertise de cette ressource », a encore précisé notre interlocuteur.

Ressource humaine

« Le capital humain est au cœur de nos priorités », a affirmé M. Mazri. Kahrakib a en effet beaucoup investi dans la ressource humaine en matière de qualification, de formation, de déroulement de carrière, d’expertise.

Des programmes plutôt ambitieux ont été préparés par la société pour chaque année et elle leur consacre beaucoup de ressources. « Les formations sont diverses, nous en avons sur les métiers (monteurs, lignes, câbleurs, pose de postes), c’est le cœur de métier de Kahrakib. Nous avons aussi d’autres formations assez spécialisés dans les domaines de la certification, de la qualité, sur la HSE, de la SST (sécurité et santé du travail) », estime notre interlocuteur.

Perspectives et stratégie

Dans le cadre du plan Moyen Terme 2020-2025, KAHRAKIB veut se positionner dans une nouvelle phase de croissance rentable et améliorer de façon durable ses performances.

Ce plan comprend l’augmentation de la production globale valorisée de la société qui devra atteindre 30 Milliards de DA, l’accroissement des capacités de réalisation pour arriver à plus de 900km en lignes aériennes et 350 km en réseau souterrain et le doublement des capacités de réalisation de 50 ouvrages équivalent postes 60/30kv an avec une évolution moyenne de 05 ouvrages « équivalent postes 60/30kv » par an, à partir de 2021.

Trois objectifs stratégiques devront être atteints par Kahrakib grâce à la mise en œuvre de ce plan et qui consistent en :

  • La consolidation de ses atouts concurrentiels et l’augmentation de ses parts de marché. Cet objectif serait atteint en tirant avantage de ses capacités réelles caractérisées par un savoir- faire de longue date et une ressource humaine rajeunie, mobile et flexibles.
  • La diversification de ses activités en équilibrant le portefeuille par la répartition des risques sur les activités, en évitant le déclin et en faisant des économies d’échelles par la conquête de nouveaux marchés et par la création de nouveaux produits, et le recours à l’accompagnement ou au partenariat est envisagé.
  • L’amélioration et le développement des compétences humaines de la société qui constitueront une priorité dans les actions projetées par la société par le biais de l’organisation de cycles de formations internes et externes au profit du personnel productif ciblé.

Développement industriel de l’unité TABEL Oran

Pour ce faire, trois propositions ont été élaborées pour la fabrication d’équipements électriques qui sont actuellement en cours d’examen à travers des études d’opportunité. Une fois adoptées, elles feront l’objet de validation par les organes de gestion de la société, avant qu’un appel à manifestation d’intérêts soit lancé pour déterminer le choix du partenaire. « Nous comptons aussi augmenter le taux d’intégration de tous les équipements de tous les équipements que nous injections sur notre chaine de valeur, c’est le but. Bien entendu, ce projet ne peut pas être mené seul, nous le ferons avec l’accord de Sonelgaz et avec le choix pertinent de nos partenaires, parce qu’il nous faut un partenaire », a conclu M. Mazri.

T.M