Justice : 4 ans de prison ferme contre Zoukh dans l’affaire de Ali Haddad

Justice : 4 ans de prison ferme contre Zoukh dans l’affaire de Ali Haddad

Le tribunal de Tipaza a condamné, ce matin, l’ex- wali d’Alger Abdelkader Zoukh, à une peine de 4 années de prison ferme, assortie d’une amende d’un million de DA, dans l’affaire d’octroi de privilèges et de corruption en relation avec Ali Haddad, l’ex-président du Forum des chefs d’entreprises (FCE).

En outre, Abdelkader Zoukh a été également interdit d’occuper des postes de responsabilité au sein de l’Etat et de se porter candidat pour des postes politiques pendant 3 ans après l’expiration de sa peine.

 

L’ex-wali d’Alger est poursuivi dans cette affaire pour « abus de fonction et octroi d’indus privilèges » en faveur de Ali Haddad, condamné dans d’autres affaires, et qui a comparu en tant que témoin à partir de l’établissement pénitentiaire de Batna, où il purge sa peine, et ce conformément aux procédures du procès à distance.

 

Il est à rappeler que, le procureur de la République près le tribunal de Tipasa a requis, le 08 décembre dernier, une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende d’un million DA, à l’encontre de l’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh, dans la même affaire.

Yahia Maouchi