JSK 1 – USG (Niger) 0  (Première mi-temps) : Nette domination des Kabyles

JSK 1 – USG (Niger) 0  (Première mi-temps) : Nette domination des Kabyles

Pour le compte du match retour de la coupe de la CAF, les Canaris du Djurdjura affrontent, en ce moment,  au stade du 1 er Novembre de Tizi Ouzou le onze nigérien de l’US Gendarmerie Nationale dans un match qui semble être à leur portée au vu du résultat positif réalisé hors de ses bases ( 2-1).

Les Jaune et Vert tenteront donc de décrocher leur qualification au prochain tour de la coupe de la CAF, surtout que c’est l’unique manière de bien entamer la nouvelle année.

Dès l’entame de la partie qui se joue sans public (crise sanitaire oblige) les poulains de Bouzidi, ont pris d’assaut le camp adverse et il n’a pas fallu attendre beaucoup pour que Réda Bensayah, à la 6ème mn, inscrive le premier but d’une belle kitchenette. Deux minutes plus tard,  Walid Bencherifa rate un but tout fait.

Malik Rayah, malchanceux, est passé à côté d’un second but à la 12ème mn pour excès de précipitation. Question domination il était évident que les Canaris dominaient allègrement le match face à des Nigériens qui n’arrivaient pas à trouver leurs marques.

Durant la majeure partie de la première manche les Kabyles auraient pu inscrire plusieurs buts n’étaient la précipitation et l’excès de confiance des Bencherifa et autre Bensayah.

En face, le défenseur nigérien, Boubakar, a eu les plus grandes difficultés pour annihiler les attaques de Canaris. Il a eu meme droit, à la 37ème mn,  à un carton jaune pour jeux agressif

Une victoire,  aujourd’hui face aux Nigériens,  permettra à la JSK de garder son invincibilité de cinq matchs sans défaite et aussi préparer le prochain match du championnat face à l’USMA et pour le compte de la 7e journée avec un moral gonflé à bloc. Or, il faut mettre en exergue le fait que le coach Bouzidi, assure aujourd’hui sa dernière rencontre . Il quitte, à la fin du match, la JSK après un accord à l’amiable avec la direction du club.

Notons que cette rencontre est  dirigée par un trio arbitral libyen conduit par Agha Mohamed,  assisté de ses compatriotes Majdi Kamil et Bassem Saef El-Naser.

Nous y reviendrons…

Ferhat Zafane