Journée du martyr : 100.000 Palestiniens tués par l’entité sioniste depuis la Nakba

Journée du martyr : 100.000 Palestiniens tués par l’entité sioniste depuis la Nakba

De la Nakba jusqu’à fin 2020, les forces  d’occupation israéliennes ont tué 100.000 Palestiniens, et environ 11.000  autres ont été tués depuis le début de la deuxième Intifada (2000-2005)jusqu’à aujourd’hui, ont rapporté jeudi des médias palestiniens à l’occasion de la journée du martyr palestinien qui a été déclarée en 1969.

L’année 2014 a été la plus sanglante où 2240 Palestiniens ont été tués, dont 2181 à Ghaza, la plupart lors de l’agression contre la bande, rapporte l’agence de presse palestinienne (WAFA). En 2019, le nombre de martyrs en Palestine a atteint 151, et en 2020, 48 Palestiniens ont été exécutés, et la première semaine de 2021 a été témoin  du martyre d’un jeune homme à El Khalil.

Le nombre de corps des martyrs détenus par l’occupation israélienne au cours de l’année écoulée a atteint 13, ce qui porte à 73 le nombre de corps détenus par l’occupation au cours des cinq dernières années, en plus des  254 corps détenus depuis 1968 dans les « cimetières numérotés », ce qui porte le nombre total de corps des martyrs détenus par l’occupation israélienne à 327.

La Journée des martyrs palestiniens est une occasion pour commémorer les martyrs de Palestine, annoncée quatre ans après le meurtre du premier martyr palestinien de la révolution palestinienne armée (le martyr Ahmed  Musa Salama, premier martyr du mouvement de Fatah et de la Révolution, qui  a été tué le 1er janvier 1965). Cette journée est devenue une journée nationale à la mémoire des martyrs qui se sont sacrifiés pour la Palestine.

R.I.