Journée de l’artiste:Plusieurs figures artistiques et culturelles honorées

Journée de l’artiste

Plusieurs figures artistiques et culturelles honorées

Mise en stand-by pendant plus de deux mois pour cause de pandémie de la Covid-19, la culture a repris ses droits le temps d’une célébration à l’occasion de la journée nationale de l’artiste, coïncidant avec le 8 juin de chaque année.

Une soirée a été organisée au Palais de la culture « Moufdi Zakaria », en présence de la ministre de la culture, Malika Bendouda, de membres du gouvernement, de conseillers à la présidence de la République, du président de l’ARAV (Autorité de régulation de l’audiovisuel) Mohamed Louber et de plusieurs personnalités du monde la culture et d’acteurs de la scène culturelle nationale. Elle a été marquée par plusieurs hommages rendus à quelques figures de la scène dramatique et musicale algérienne, notamment la comédienne Fatiha Soltane, le chanteur et musicien Abdallah Menaï, les sculpteurs Mohamed Boukerche et Djelloul Sahli, le poète Mahfoud Belkheiri, le plasticien Ammar Allalouche et l’écrivain-traducteur Said Boutadjine.

Mise en exergue lors de cette soirée, la lecture a fait parler d’elle à travers la présence parmi les invités de plusieurs associations et clubs de lecture dont la ministre a tenu à saluer travail et l’engagement. Elle a également mis sous le feu des projecteurs les jeunes écrivains participant à une résidence d’écriture baptisée du nom de l’écrivain et poète Malek Haddad, une initiative visant à faire éclore le talent de nos jeunes plumes.

Au cours de son intervention, la ministre a par ailleurs évoqué la situation socio-professionnelle des artistes dont beaucoup ont vu leur situation sociale « fragilisée », à cause de cette pandémie. Tout en rappelant qu’en ces circonstances difficiles, son département à travers l’Office national des droits d’auteurs et des droits voisins (ONDA), n’a pas manqué d’« a accompagner les artistes », Mme Bendouda a assuré que le dossier concernant le statut des artistes et sa « finalisation » est la « priorité » de son département.

Enfin, la ministre de la culture a tenu à rendre un hommage marqué à deux grands monuments de la culture algérienne, récemment disparus, en l’occurrence le grand maître du malouf constantinois, Kaddour Darsouni, décédé le 20 avril dernier et le chantre de la chanson kabyle, Hamid Cheriet, plus connu sous le nom d’Idir, qui nous a quittés le 2 mai 2020, sans oublier, le comédien, chanteur et acteur, Abdelhamid Habati, qui a tiré sa révérence le 6 mai dernier.

Pour rappel, la date du 8 juin, a été instituée en 1997, journée nationale de l’artiste, en hommage au martyr de la révolution, l’auteur, compositeur et musicien, Ali Maâchi, lâchement exécuté par l’armée coloniale le 8 juin 1958.

Lamia B.

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/la-dgsn-a-accompagne-234-oeuvres-artistiques-et-cinematographiques-en-an/