Jacob Cohen, penseur français d’origine juive : « La base du MOSSAD sur le sol marocain était la dot POUR Mohamed VI »

Jacob Cohen, penseur français d’origine juive : « La base du MOSSAD sur le sol marocain était la dot POUR Mohamed VI »

Le penseur français d’origine juive, Jacob Cohen, a tiré à boulets rouges sur la chaine Al Mayadeen » sur les dirigeants marocains, et leur annonce  lié à un processus de normalisation avec l’entité sioniste.

Visiblement ulcéré par cette annonce, que le peuple marocain ne digère toujours pas, au point où Mohamed VI semble bel et bien avoir carrément joué son trône à la roulette russe à travers cette vile trahison de la cause palestinienne.

Ce penseur, qui sait mieux que personne de quoi l parle, a en effet rappelé que « le Maroc a toujours été la porte d’entré, une sorte de cheval de Troie, de l’entité sioniste vers les mondes arabes et musulmans ».

ces relations secrètes et, en quelque sorte, incestueuses,  ont existé depuis les années 1980, rappelle Cohen,  sans parler de la trahison de Hassan II, et des enregistrements des dirigeants arabes remis en 1967 au MOSSAD, ce qui avait conduit à la défaite des Arabes contre l’entité sioniste lors e la tristement célèbre guerre des six jours.

André Azoulay, conseiller de Hassan II, puis de son fils Mohamed VI est l’artisan de ce sournois processus de normalisation l’actuel roi marocain appelle « tonton » dans le privé Azoulay, sioniste notoire, qui règne sur les décisions politiques de Rabat ainsi que sur l’essentiel de ses richesses, en grandes partie produites par le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental.

Pour Jacob Cohen qui connait très intimement le roi Mohamed VI, « la base militaire du MOSSAD, les services secrets marocains, est une sorte de dot apportée par l’entité sioniste pour officialiser son contrat de mariage avec Rabat ».

Cette révélation fracassante, quant à l’implantation d’une base du MOSSAD sur le sol marocain, ne laisse pas d’inquiéter, sachant que la rumeur a également fait état, par le passé, d’un projet de création d’une base militaire à un jet de pierre de nos frontières, cogérée par les armées marocaine et sioniste, et dotée d’équipements balistiques à même de constituer une menace directe et imminente pour notre sécurité et intégrité territoriale.

Ali Oussi