Italie : 10 millions de touristes en moins en juin

 

Conséquences du Covid-19 

Italie : 10 millions de touristes en moins en juin

Le mois de juin 2020 est un  « mois noir »  pour le tourisme italien avec plus de 10 millions de touristes en moins, un chiffre qui impacte inévitablement un secteur dans lequel 612 000 entreprises opèrent avec 2,7 millions de travailleurs, selon un bilan mensuel de Coldiretti, une organisation professionnelle italienne.

Celle-ci a enregistré une baisse de 54% par rapport à l’année dernière, pour les touristes locaux dont près de 4 millions ont renoncé à leurs vacances « en raison d’incertitudes, d’inquiétudes et de difficultés économiques générées par le coronavirus », a expliqué cette organisation.

Les arrivées traditionnelles de touristes en provenance de pays tiers tels que le Japon, la Chine et les Etats-Unis ont été complètement bloquées,  a expliqué Coldiretti, relevant  que des signaux « encore trop faibles » proviennent d’Allemagne et d’Europe du Nord avec la réouverture des frontières il y a à peine quelques jours.

Cette organisation enregistre « une forte l’absence » de voyageurs en provenance des Etats-Unis qui étaient les touristes « les plus friands d’Italie » avec 12,4 millions de nuitées pour une dépense de 1,8 milliard au troisième trimestre 2019.

Rome tente tant bien que mal de rattraper ces pertes dues à la pandémie et s’est empressée de rouvrir ses représentations diplomatiques à l’étranger pour la délivrance de visas d’entrée en Italie.

Ainsi, l’ambassade d’Italie à Alger a repris « graduellement » la réception de demandes de visa d’entrée dimanche dernier (28 juin), limitées pour l’heure à la formule « long séjour », concernant le travail et le regroupement familial. Quatrième destination touristique européenne après l’Espagne, le Royaume uni et la France, l’Italie qui a accueilli en 2019, 94 millions de touristes (chiffres officiels) est sérieusement affectée par la pandémie du Covid-19.

Adel M.