Intégration internationale du Vietnam : Chronique d’un défi relevé avec succès

Intégration internationale du Vietnam : Chronique d’un défi relevé avec succès

Le XIIIe Congrès national du Parti communiste du Vietnam (tenu du 25 Janvier au 02 Février 2021 à Hanoi, capitale du Vietnam) est un événement politique particulièrement important qui attire l’attention non seulement des Vietnamiens dans et hors du pays, mais aussi des amis internationaux.

La situation difficile et pressante du début des années 90 a continué de soulever la question du renouvellement de la réflexion sur l’époque. Le PCV a affirmé que le monde était encore à l’ère de la transition vers le socialisme, tout en soulignant les grandes tendances telles que l’internationalisation, la démocratisation, les tendances de la paix et la coopération dans les relations internationales.

La politique étrangère du Vietnam a été confirmée au VIIe Congrès (1991), selon lequel le Vietnam veut être un ami et un partenaire avec d’autres pays du monde et élargir et multilatéraliser ses relations économiques extérieures.

Une nouvelle vision du monde de l’époque et du paysage mondial a ouvert la voie, créant les conditions permettant au Vietnam de briser l’encerclement de l’isolement et de développer largement les relations extérieures.

Retour sur la scène internationale

Le Vietnam a à son tour normalisé ses relations avec la Chine en 1991, avec les États-Unis en 1995, a favorisé les relations avec les pays voisins, des régions et des pays importants du monde et a rejoint l’ASEAN en 1995.

Au milieu des années 90, le Vietnam est sorti de la crise socio-économique, créant les prémisses nécessaires pour une nouvelle période de développement du pays. Les tendances de la paix, de la mondialisation et de la démocratisation de l’époque se sont de plus en plus renforcées et renforcées.

Les pays, grands, petits et différents régimes sociopolitiques participent de plus en plus au processus de coopération et de concurrence, aux liens régionaux et internationaux.

Le Vietnam dispose d’un espace de développement favorable en raison de sa situation géographique dans la région Asie-Pacifique qui se développe dynamiquement à grande vitesse. Les caractéristiques et tendances susmentionnées ont encore renforcé le caractère multilatéral et diversifié des relations internationales et des politiques étrangères des pays.

S’affirmer davantage….

Dans la transformation du monde et de la région, le VIIIe Congrès (1996) a affirmé la justesse de la politique étrangère d’indépendance, d’autonomie, d’ouverture, de multilatéralisation et de diversification des relations extérieures.

La réflexion externe continue de se renouveler avec une nouvelle perspective sur le partenaire – objet, la coopération et la lutte dans la Résolution centrale 8, Session IX (2003). C’est la base pour que le Vietnam neutralise les désaccords, augmente les points et coïncide avec les intérêts dans les relations internationales.

Une nouvelle percée dans cette période est la politique d’intégration économique internationale au Congrès VIII, Congrès IX (2001) et Congrès X (2006).

Le Vietnam a bien géré la relation entre l’indépendance et l’autonomie avec l’intégration internationale.

Le Vietnam a adhéré à l’Accord de libre-échange de l’ASEAN (AFTA) et a signé un accord commercial bilatéral avec les États-Unis en 2001.Le Vietnam a rejoint une série d’importants mécanismes multilatéraux tels que le Forum de coopération Asie-Europe (ASEM) de 1996, la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) de 1998 et l’Organisation mondiale du commerce, genre (OMC) en 2007.

Le Vietnam a accueilli des conférences de haut niveau de la Communauté des pays francophones (1997), de l’ASEAN (1998), de l’ASEM (2005), de l’APEC (2006) et est membre de la Conseil de sécurité permanent (Conseil de sécurité) Nations Unies (ONU) mandat 2008-2009.

Les fruits d’un long chemin parcouru

À l’aube de la deuxième décennie du XXIe siècle, la coopération et le développement sont encore une tendance majeure, mais confrontés à de nombreux défis liés à la concurrence croissante dans le monde, à la crise économique mondiale et à une reprise non durable.

Le fort développement de la science et de la technologie, la révolution industrielle 4.0 d’une part crée un nouveau moteur de croissance créative, de transformation numérique, d’autre part augmente le risque de prendre du retard.

La position et le pouvoir du Vietnam ont été considérablement renforcés après plus de deux décennies de réformes. La position géostratégique du Vietnam continue d’augmenter dans les politiques des principaux pays de la région.

Dans ce contexte, le XIe Congrès (2011) a élevé le niveau de l’intégration économique à une «intégration internationale proactive et active» de manière globale. La résolution n ° 22 du Politburo en 2013 a unifié la prise de conscience de l’ensemble du Parti et du peuple sur l’intégration internationale dans la nouvelle situation.

Le XII Congrès (2016) a pris une décision politique importante pour continuer à élargir la portée, le champ et le degré d’intégration. Ces contenus ont été concrétisés et planifiés dans la Stratégie cadre pour l’intégration internationale à l’horizon 2020, avec une vision à l’horizon 2030. La réflexion externe multilatérale a considérablement changé avec la directive 25 du Secrétariat en 2018, passer fortement de « participer » à « participer activement » et promouvoir le rôle «central»et dirigeant du Vietnam.

Le succès en 35 ans de Renouveau avait créé les conditions permettant au Vietnam d’obtenir des résultats préliminaires et de déterminer les orientations futures. La position du Vietnam n’est jamais élevée comme aujourd’hui avec sa croissance économique de plus de 7%, grâce à la direction du PCV dans la lutte pour libération, la réunification nationale et le développement du pays.

Mohamed Abdoun