Incendies des forêts de Tipasa :17 personnes placées en détention

Incendies des forêts de Tipasa :17 personnes placées en détention

Le juge d’instruction près le tribunal de Cherchell (Tipasa) a ordonné mardi la mise en détention provisoire de 17 accusés et la délivrance de mandats d’arrêt contre six autres, en fuite, pour leur implication dans le déclenchement des incendies des forêts de Gouraya ayant causé la mort de deux personnes, a appris l’APS, auprès des services de la sûreté de wilaya.

Cette décision du juge d’instruction est intervenue à l’issue d’une audience ouverte hier (lundi) et qui s’est poursuivie jusqu’à mardi matin suite au transfert du dossier par le parquet de Cherchell, pour instruction, avec une requête de mise en dépôt des accusés et de délivrance de mandats d’arrêt contre ceux en fuite, dont quatre se trouvent à l’étranger.

Le juge d’instruction près le tribunal de Cherchell a également décidé la mise sous contrôle judiciaire de deux personnes accusées de «regroupement», avec la délivrance d’un mandat d’arrêt international contre quatre accusés se trouvant à l’étranger et deux mandats d’arrêt contre deux autres en fuite sur le territoire national.

Dans un point de presse animé hier lundi, le Procureur de la République, Kamel Chenoufi, avait annoncé l’arrestation par les service de la sûreté et de la gendarmerie nationales de 19 individus soupçonnés d’être impliqués dans le déclenchement, dans la nuit du 6 au 7 novembre courant, des incendies au niveau des forêts de Gouraya dans le but de «déstabiliser le pays», avec la saisie de bonbonnes de gaz, de téléphones portables et de photographies.