Importation des véhicules : Les précisions de Belhimer

Importation des véhicules : Les précisions de Belhimer

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Pr Ammar Belhimer, s’est encore une fois, exprimé au sujet de l’importation des véhicules. Un dossier, faudrait-il le souligner, devenu un « feuilleton » sans fin.

« Le comité sectoriel spécialisé en charge de ce dossier poursuit ses travaux », affirme d’emblée le ministre de la Communication, dans un entretien site électronique Dz-News.

Toutefois, a-t-il précisé, ces «  démarches se font selon les conditions qui assureront l’approvisionnement du marché national en véhicules dont il a besoin dans une optique permettant avant tout la protection du citoyen et de l’économie nationale ».

A propos des licences d’importations accordées aux concessionnaires automobile, Pr Ammar Belhimer est affirmatif : Elles sont conditionnelles le temps de permettre la mise en place d’unités de production avec un taux d’intégration élevé dans le futur.

Le but étant, aux dires du ministre, est « d’atteindre les objectifs stratégiques que le Gouvernement a fixé, en construisant une base industrielle; en conjonction avec l’ouverture du marché national permettant une importation directe par le citoyen à l’avenir ».

Toujours sur le plan économique, Pr Belhimer a affirmé que les pouvoirs publics qui poursuivent la lutte contre la corruption avaient entamé la mise en application de la nouvelle vision de la restructuration de l’économie nationale et la construction d’une économie forte et solide, soulignant que « l’Algérie nouvelle ne peut être édifiée du jour au lendemain et que l’action était tous azimuts grâce aux efforts des loyaux enfants de ce pays pour l’édification de l’Algérie nouvelle ».