Guelma : le médiateur local de la République insulté et agressé par le chef de cabinet du ministre de l’Industrie

Guelma : le médiateur local de la République insulté et agressé par le chef de cabinet du ministre de l’Industrie

Incroyable mais hélas vrai. Le médiateur de la République au niveau de la wilaya de Guelma, Messaoudia Abderrezak, a été violemment pris à partie par le chef de cabinet du ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali. Ce délégué, visiblement sonné et désarçonné par ce comportement barbare et inacceptable, a expliqué sur sa page Facebook avoir cherché à mettre à profit la visite de e ministre au niveau de la wilaya afin de lui soumettre plusieurs dossiers importants liés à la corruption, les conditions sociales et les fermetures d’entreprises induites par la pandémie de coronavirus et la crise économique. Mal lui en prit. En effet, en voulant se rapprocher très amicalement de ce ministre aux fins de lui exposer les faits ainsi évoqué, il a été molesté, insulté et violemment écarté par ce chef de cabinet, transformé en gorille à l’occasion. Sonné, abasourdi,  le concerné dit ne pas être arrivé à comprendre un pareil comportement. Son incompréhension est demeurée en l’état jusqu’à l’heure où il écrivait et publiait ces lignes. Pour notre part, il n’est pas nécessaire de chercher à expliquer un comportement aussi grave, et carrément inacceptable. De pareils hauts responsables, hélas plus nombreux et plus dangereux qu’on ne le croit, contribuent à agrandir le hiatus qui s’est créé entre l’Etat algérien et ses administrés. De pareils hauts responsables, qui ne sont franchement pas à leurs places, desservent grandement le président de la République, et tendent à freiner sa salvatrice œuvre édificatrice et de recouvrement de la confiance entre administrés et administration. Il est temps de trancher dans le vif !

Mohamed Abdoun