Groupe interparlementaire suisse : Message de soutien au peuple sahraoui

Groupe interparlementaire suisse : Message de soutien au peuple sahraoui

Dans une déclaration reçue par notre rédaction, le groupe interparlementaire suisse a condamné avec une extrême vigueur ce qu’il a qualifié d’agression marocaine contre la zone tampon d’El Guerguerat.

« A l’heure où vous vivez un moment très difficile de votre histoire, l’intergroupe parlementaire Suisse-Sahara Occidental vous exprime toute sa solidarité. Ses membres sont très préoccupés par la reprise de la guerre après les graves agressions marocaines de Guerguerat, sur des civils sahraouis; ces attaques ont mis fin au cessez-le-feu et vos forces armées y ont réagi en légitime défense ».

En parallèle, s’indigne encore le même document, les territoires occupés subissent désormais une farouche répression : « Nous avons appris la répression dramatique des Sahraouis des territoires occupés du Sahara Occidental que nous condamnons au même titre que les violentes brutalités subies par les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines alors que les forces marocaines investissent les habitations des  activistes ».

L’attachement des dirigeants sahraouis au droit international est également mis en exergue.

« Nous approuvons tout particulièrement vos déclarations qui mettent en évidence que, malgré les difficultés, vous continuerez à respecter le droit international et le droit international humanitaire. Notre intergroupe est fermement attaché au « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » qui vous concerne tout particulièrement comme dernière colonie d’Afrique et territoire non autonome du point de vue de l’ONU. Dans les négociations qui suivront les hostilités, le référendum d’autodétermination de votre peuple doit en être le point principal ».

Et de réitérer l’engagement des députés suisses à soutenir jusqu’à la fin le combat juste et noble du peuple sahraoui : « En tant que parlementaires suisses et intergroupe parlementaire Suisse-Sahara Occidental, nous pouvons vous certifier que nous userons de tous les moyens à notre disposition pour convaincre nos autorités fédérales de prendre des initiatives pour la paix. Nous les appellerons à recevoir à Berne, comme partie au conflit, le Front Polisario « en tant qu’autorité représentant le peuple du Sahara Occidental luttant pour son droit à disposer de lui-même », comme le dit le texte de son adhésion unilatérale aux conventions de Genève, acceptée par la Suisse le 23 juin 2015.

A.O