Gouvernance : Tebboune expose les réformes en cours dans la construction de l’Algérie nouvelle

 

Gouvernance : Tebboune expose les réformes en cours dans la construction de l’Algérie nouvelle

Le président Tebboune a exposé mercredi, dans une allocution par  visioconférence à l’Assemblée générale des Nations unies, les réformes entreprises visant à la construction de « l’Algérie nouvelle ».

Le président Tebboune a indiqué que l’Algérie progresse aujourd’hui vers « la consolidation des fondements de la démocratie et l’établissement de l’État de droit et de la justice sociale à la suite du changement démocratique émanant d’un mouvement pacifique et civilisé béni, qui a conduit à l’organisation d’élections présidentielles en décembre 2019 qui ont consacré la souveraineté du peuple algérien et sa liberté de choisir et de décider ».

Il a ajouté que le pays a réalisé  au cours des derniers mois, malgré la situation sanitaire difficile, « des progrès sur la voie des réformes politiques, économiques et sociales afin de construire une Algérie nouvelle, forte, sûre et prospère ».

Dans ce contexte, il a fait savoir que l’Algérie organisera, le 1er novembre prochain, un référendum sur le projet d’amendement de la Constitution pour jeter les bases d’un système politique démocratique garantissant la protection des droits et des libertés, réalisant l’équilibre entre les différents pouvoirs  et garantissant la moralisation de la vie publique.

Evoquant le 1er novembre, il a expliqué que cette date a été choisie parce qu’elle porte « une symbolique forte », celle de la fidélité aux sacrifices des Chouhada qui se sont sacrifiés pour « une Algérie libre et indépendante ».

Auparavant, le président Tebboune a évoqué le rôle central de la femme algérienne et des jeunes dans la participation de au processus de construction nationale et à la vie publique.

Il a également, mis en avant les efforts menés par l’Algérie, pour atteindre les objectifs de développement durable, qui n’ont pas été, a-t-il dit, contrariés .par les circonstances difficiles imposées par la pandémie de Covid-19.

A cet égard, le président Tebboune a annoncé que l’Algérie était sur le point de finaliser un cadre national d’indicateurs mesurant le degré de progrès dans la réalisation des objectifs de développement durable, ajoutant que et des travaux seront bientôt menés pour inclure le Programme de développement durable à l’horizon 2030 dans les lois de finances annuelles et créer un cadre juridique qui contribue à faciliter le travail de tous les acteurs dans ce domaine.

Ab. M.