GAB en panne et chaines interminables: Les retraités se plaignent

GAB en panne et chaines interminables: Les retraités se plaignent

Problème reçurent s’il en est, retirer sa pension de retraite s’apparente toujours à un véritable parcours du combattant. Le pensionnaire est pris en étau, entre la désinvolture nonchalante du personnel des guichet, et des GAB (guichet automatique de billets), s ‘ils ne sont pas en panne, sont souvent vides.

Pourtant la fédération nationale des retraités n’a de cesse de dénoncer cette situation qui porte attente à l’intégrité morale des retraités.

En effet, une simple virée aux postes de Mohamadia, El Harrach, et Hussein Dey, confirme les plaintes qui sont émises.

Les chaines sont interminables et avec le respect des gestes barrières la tension monte rapidement entre les usagers.

Pour  les  possesseurs de carte magnétiques, les distributeurs sont souvent en panne ou en manque d’argent.

« Pourtant clame un sexagénaire, ces cartes sont censées nous faciliter le retrait, et par coïncidence, les guichets automatiques sont en panne et c’est reçurent, le jour du retrait de la pension. A croire que c’est  voulu »

« La  généralisation de retrait avec la carte « Edahabia » au niveau d’autres banques, est sans effet ce jour – là « a repris  une autre personne.

Un autre pensionnaire a affirmé que si ce n était le couvre feu, il irait comme d d’habitude après minuit. C’est vous dire ou en est réduite cette frange de notre population

La poste, service public par excellence, prêche  ce jour là par son manque d d’organisation et sa nonchalance dans l’exécution de sa tache

Certaines personnes ont même proposé d’étaler sur 3 jours les retraits, par ordre alphabétique  peut être, ou un autre moyen.

L’idée si elle n’est pas la meilleure, a la faculté d’exister. Elle mérite peut être qu’on s’y penche.

Reda Hadi