Frontières de l’Europe : « un projet de liste » de pays dévoilé

©PHOTOPQR/LA PROVENCE/VALLAURI Nicolas ; Marignane ; 01/06/2019 ; Inauguration du premier vol de la compagnie aérienne Aeroflot - Russian Airlines reliant Moscou à Marseille, à l'Aéroport Marseille Provence. Ci-contre, des voyageurs, passagers aux comptoirs d'embarquement - 2019/06/03. Aeroflot has launched ticket sales for flights to Marseille. Regular flights on the Moscow ? Marseille ? Moscow route launch on 1 June 2019. (MaxPPP TagID: maxnewsworldfour844718.jpg) [Photo via MaxPPP]

Frontières de l’Europe : « un projet de liste » de pays dévoilé

L’Europe devrait « rendre publique, ce vendredi 26 juin, sa première liste de pays tiers avec lesquels les voyages seront autorisés à compter du 1er juillet prochain, date de la réouverture des frontières extérieures de l’UE et de l’espace Schengen », rapporte le site spécialisé Visa Voyages Algérie qui cite Euronews qui affirme avoir eu accès au projet de liste. « Il existe deux listes, l’une pour ceux qui seront acceptés et l’autre pour ceux qui ne le seront pas », explique la même source. Selon un diplomate européen, cité par la chaîne, les responsables « ne sont pas parvenus à un accord » et les discussions vont se poursuivre.

 « L’Algérie, le Maroc et la Tunisie figurent sur la liste publiée par Euronews. Pourtant, l’Algérie et le Maroc n’ont pas encore annoncé de date pour la réouverture de leurs frontières. La Tunisie le fera à compter de demain samedi 27 juin », précise-t-on encore.

L’Égypte et la Turquie figurent également sur cette liste.

Le site rappelle en outre que l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Brésil, les États-Unis et la Russie ne figurent effectivement pour le moment pas sur la liste des pays autorisés. « Selon nos sources, la date de réouverture des frontières, fixée au 1er juillet, est aussi en suspens, ce qui laisse supposer que les accords ne seront pas conclus à temps », ajoute Euronews.

Meriem Maram Houali

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/paris-rome-et-berlin-appellent-a-la-fin-de-toutes-les-ingerences-etrangeres-en-libye/