France : une plaque en hommage à Josette et Maurice Audin vandalisée  

France : une plaque en hommage à Josette et Maurice Audin vandalisée

A Begnolet, une commune située dans le département de la Seine-Saint-Denis, en région parisienne, la plaque commémorative dédiée à Josette et Maurice Audin, un martyr de la révolution algérienne, a été dégradée dimanche 24 janvier, rapportent des médias français.

Selon l’AFP, la plaque commémorative a été dévissée. L’inscription « OAS », un groupe terroriste qui avait semé la terreur en Algérie de 1961 à 1962, a été taguée.

Le nom du couple, inscrit sur un panneau en bois, a été rayé au feutre noir, quant à lui. « C’est scandaleux, nous allons porter plainte », a déclaré à l’AFP Tony Di Martino, maire de Bagnolet.

Il a indiqué par ailleurs qu’une équipe était sur place lundi matin pour réparer la plaque et effacer les inscriptions.

De son côté, Alexis Corbière, député de La France insoumise, a condamné cet acte de vandalisme  sur Twitter. «  A Bagnolet, des nostalgiques des criminels de l’OAS ont souillé le panneau (…). Honte à ces haineux anonymes pour lesquels la guerre d’Algérie n’est jamais finie », a-t-il tancé.

Cette dégradation s’est produite quelques jours après la remise par l’historien Benjamin Stora de son rapport sur la colonisation et la guerre d’Algérie au président français, Emmanuel Macron.

En septembre 2018, Emmanuel Macron avait rendu visite à Josette Audin pour reconnaître officiellement le meurtre de son mari.

Début septembre 2020, Abdelmadjid Tebboune, président de la République, a accordé la nationalité algérienne à Pierre Audin, fils de Maurice Audin.

Skander Boutaiba