France : un animateur recadre un politique d’extrême droite qui a insulté les Algériens

  • France : un animateur recadre un politique d’extrême droite qui a insulté les Algériens

Pascal Praud, un chroniqueur et animateur français de radio et de télévision, a recadré Jean Messiha, un homme politique d’extrême droite et ancien fidèle de Marine Le Pen. Ce dernier avait insulté les Algériens sur Twitter.

En réponse aux déclarations incendiaires d’El Hachemi Djaâboub, ministre du Travail, l’ancien responsable du Rassemblement national (RN), s’en est pris aux Algériens résidant en France.

« Un ministre algérien traite la France d’ennemi traditionnel et éternel. Réaction d’Emmanuel Macron ? Aucune. Il ne veut pas nuire à la ‘réconciliation’ promue par Benjamin Stora. Si on est ennemis, que foutent les flopées d’Algériens ici ? », s’est-il emballé d’écrire.

Ce lundi, Jean Messiha s’est fait enguirlander par Pascal Praud sur le plateau de « L’heure des pros », sur la chaîne d’information CNews.

« Je voulais montrer le tweet de Jean Messiha sur l’Algérie », a-t-il lancé selon Télé 7 Jours. Et de juger : « Voyez Jean Messiha, je vous reçois tous les lundis et votre parole est intéressante, mais pourquoi traiter les Algériens comme vous le faites ? ‘Les flopées’ – on ne parle pas comme ça des gens, Jean Messiha, moi ça me choque ».

L’animateur a enchaîné: « Il y a une manière de poser le débat, vous voyez vous en parlez mal il me semble, et je trouve que c’est contre productif parce que ça atténue le message que vous voulez faire passer ».

Pour sa défense, l’homme d’extrême droite a préféré extrapoler dans un premier temps. « Je ne reproche pas à l’Algérie de demander ce qu’elle demande, je nous reproche à nous de ne plus rien vouloir et de ne faire que s’aplatir », a-t-il répondu.

Et de revenir sur la communauté algérienne établie en France. « Nos relations avec l’Algérie ne relèvent pas exclusivement de relations diplomatiques, ce sont aussi des relations intérieures », a-t-il ronchonné.

Né en 1970 au Caire, Jean Messiha est le fils d’un diplomate égyptien. Il a été naturalisé français à l’âge de 20 ans.

Hier dimanche, Clément Beaune, secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes a reconnu que les relations entre l’Algérie et la France étaient parfois sujettes à « des paroles excessive ».

Mais, il a réfuté toute tension entre les deux pays excluant, au passage, le rappel de l’ambassadeur français à Alger après les propos du ministre du Travail. El Hachemi Djaâboub a traité, jeudi dernier, la France d’« ennemi traditionnel et éternel ».

Skander Boutaiba