France : prison et forte amende pour un Algérien accusé de contrebande

France : prison et forte amende pour un Algérien accusé de contrebande
Le tribunal d’Albi, une ville située dans le sud-ouest de la France, a condamné ce jeudi un ressortissant algérien à 18 mois de prison assortis d’un sursis probatoire avec l’obligation de travailler ou de suivre une formation.
Marié et père de quatre enfants, le prévenu devra également s’acquitter d’une forte amende qui s’élève à 13 943 euros, rapporte le journal La Dépêche.
Pris en flagrant délit mardi dernier alors qu’il vendait des cigarettes depuis sa voiture, l’individu est passé en comparution immédiate. Suite à une perquisition, les enquêteur ont trouvé dans son domicile « plus de 1 000 paquets de tabac d’une valeur d’environ 14 000 euros, la somme de 3 560 euros d’argent en liquide et quatre armes de chasse ».
« Je vends pour un homme qui habite à Toulouse. Il m’amène les paquets puis vient récupérer l’argent », s’est-il défendu devant les magistrats.
Interrogé sur la somme d’argent découverte, le natif d’Oran a expliqué que sur l’intégralité de la somme saisie, une bonne partie provenait d’Algérie. « 2500 euros m’ont été donnés par mon père, c’est pour payer le billet de bateau pour aller en Algérie», a-t-il affirmé.
Le parquet a qualifié le petit trafic du ressortissant algérien d’ « important trouble à l’ordre public ». Il a requis six mois de prison avec mandat de dépôt.
Une peine bien trop dure pour Me Gosset, avocat du prévenu. « C’est un trouble essentiellement financier. Ce n’est pas le fruit d’un cambriolage de buraliste, les paquets étant d’origine étrangère », a-t-il plaidé.
Et d’ajouter, « l’interpellation est déjà une lourde sanction pour cet homme qui n’a aucune mention au casier judiciaire. Il va devoir s’acquitter de l’amende douanière. »
Nacereddine Benkharef