Foyer de grippe aviaire en Algérie : la Tunisie prend des mesures

Foyer de grippe aviaire en Algérie : la Tunisie prend des mesures

La découverte d’un foyer de grippe aviaire dans l’est algérien, précisément à Aïn Fakroun, une commune de la wilaya d’Oum El Bouaghi, met les autorités tunisiennes en état d’alerte.

Ce mercredi, la direction générale des services vétérinaires au ministère tunisien de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche maritime a mis en garde contre « l’approvisionnement, à travers les circuits parallèles, en produits avicoles et dérivés venant de l’Algérie ».

Suite à une réunion, selon l’agence officielle tunisienne, une cellule de crise dépendant du même département va coordonner avec les ministères des Finances, de l’Intérieur et de la Défense pour « renforcer les contrôles » au niveau de la frontière algéro-tunisienne.

Aussi, elle a décidé de renforcer les contrôles sanitaires et vétérinaires dans les exploitations avicoles et a appelé à « ne pas importer des volailles d’origine inconnue ».

Hier mardi, l’Organisation mondiale de la Santé animale (OIE) a donné une alerte selon laquelle un foyer de grippe aviaire H5N8 a été découvert dans un élevage de volaille privé à Aïn Fakroun.

L’élevage avicole en question a été rudement touché durant la période comprise entre le 17 et le 21 janvier dernier.

Skander Boutaiba