FLN : Abou El Fadl Baadji s’engage à épurer le parti des intrus et corrompus

 FLN : Abou El Fadl Baadji s’engage à épurer le parti  des intrus et corrompus

 Réunis aujourd’hui, dimanche, au Centre international des conférences Abdelatif Rahal, les élus du FLN, sous la présidence du secrétaire général, Abou El Fadhl Baadji, ont exprimé à l’unanimité leur soutien total au projet de révision de la Constitution tout en s’engageant à mener « une large campagne de mobilisation » pour inciter les citoyens à participer massivement au référendum du 1er novembre prochain.

  Pour le premier responsable de l’ex-parti unique,  le projet de révision de la Constitution permet d’amorcer un saut qualitatif en faveur de la naissance de la Nouvelle République où règnent la justice, la loi, la répartition équitable des richesses du pays comme en rêvaient les initiateurs de la Déclaration du 1er Novembre ».

Le projet de révision de la loi fondamentale du pays institué par le Président Tebboune « renforce » les droits et libertés individuelles et collectives, et « consacre » le caractère républicain et l’indépendance de la justice, a-t-il estimé. Le SG du FLN a exhorté, par la même, les élus de sa formation politique à l’impératif de « mener une large compagne de mobilisation » sur l’ensemble du territoire national afin de « sensibiliser » les citoyens quant à l’importance de cette révision constitutionnelle, et les inciter à participer massivement au rendez-vous référendaire prévu novembre prochain.

Au plan interne, M. Baadji a réitéré son engagement à poursuivre l’assainissement des rangs du FLN pour l’épurer des « intrus et corrompus » et « réhabiliter le parti », promettant qu’il procèdera « une fois le référendum tenu, à la reconstruction » de sa formation en organisant « un congrès inclusif et responsable lors duquel les militants décideront de l’avenir du parti en toute souveraineté ».

Au terme de son allocution, M. Baadji a salué « les positions du président de la République envers les questions d’ordre international », citant « le soutien » apporté à la cause palestinienne juste ». 

 Ferhat Zafane