Feux de forêts : 1 216 incendies, entre le 1er juin et le 1er août

 Feux de forêts : 1 216 incendies, entre le 1er juin et le 1er août

Les feux de forêt constituent l’autre danger qui « guette » l’Algérie.  Durant la période allant entre 1985 et 2018, 66 673 incendies ont ravagé 1,073 million d’hectares de couvert forestier.

Cette année encore, en attendant un bilan final des services concernés,  plus de 8.000 hectares  à travers le territoire national sont déjà dévorés par les flammes.

La direction générale des forêts (DGF) a indiqué avoir enregistré 1.216 foyers d’incendies, entre le 1er juin et le 1er août, qui ont détruit plus de 8.778 hectares dans 37 régions.

Un pic de 66 incendies simultanés a été atteint le 27 juillet au niveau de 20 wilayas

 En face, les éléments de la Protection civile sont en alerte permanente.  C’est un travail titanesque : en 24 heures seulement (entre le 02 et le 03 du mois en cours) les « pompiers » sont intervenus pour venir à bout de 92 incendies, dont 59 incendies de forets, 09 incendies de maquis, 16 incendies d’herbes, 08  incendies de récoltes, ayant cause des pertes estimées  396 ha de forêt, 90 ha de maquis, 792 ha d’herbes, 6350 bottes de foins et 2903 arbres fruitiers brulés et 1659 palmeraies.  Souvent, même les hélicoptères sont mis à contribution.

Les causes d’incendie de forêt sont diverses et leur répartition varie selon les pays et à l’intérieur d’un même pays, mais aussi en fonction du temps. Dans le Bassin Méditerranéen, les incendies sont en grande majorité d’origine humaine, que ce soit par accident ou par négligence. Et les choses risquent de se compliquer davantage d’autant que la saison des feux de forêt s’est globalement rallongée de près de 20% en 35 ans à cause du réchauffement du climat, souligne une étude parue récemment dans la revue Nature Communications.

Farid Houali