Faits prisonniers dans un accrochage meurtrier, la Chine libère 10 soldats indiens  

 

 Heurts frontaliers: la Chine libère 10 soldats indiens  

Faits prisonniers dans un accrochage meurtrier, la Chine libère 10 soldats indiens  

La Chine a libéré, jeudi dans la soirée, dix soldats indiens faits prisonniers lors d’un accrochage meurtrier dans l’Himalaya  entre les armées chinoise et indienne, à la frontière des deux pays, ont  indiqué vendredi des sources sécuritaires indiennes.

Ces libérations interviennent après des discussions entre les deux parties  destinées à apaiser les tensions, vives après la confrontation survenue dans la nuit de lundi à mardi. Des militaires des deux géants asiatiques se sont affrontés dans un  corps-à-corps d’une extrême violence, à coups de poings, pierres et bâtons  cloutés, dans une vallée du Ladakh (nord de l’Inde), à la frontière  contestée entre les deux pays.

L’Inde a fait état de victimes « des deux côtés » dont 20 soldats tués dans  rangs.

La Chine a refusé de confirmer des pertes, mais des médias  indiens ont affirmé qu’au moins 40 soldats chinois ont été tués ou  grièvement blessés.

Les dix soldats indiens capturés ont été libérés jeudi soir, selon des  sources sécuritaires indiennes, après des négociations entre hauts gradés  et diplomates des deux nations les plus peuplées de la planète.

« Aucun militaire indien ne manque à l’appel », a déclaré l’armée indienne  dans un communiqué.

Le gouvernement, pour sa part, n’a fait aucun  commentaire.