Facebook supprime plusieurs comptes liés à la propagande marocaine

De g à d : le patron des services de sécurité et de renseignement du Maroc, Mohamed 6 roi du Maroc

Facebook supprime plusieurs comptes liés à la propagande marocaine

Au total, 385 comptes Facebook, six pages et quarante comptes Instagram utilisés par les services de propagande marocaine ont été supprimés, selon le rapport du mois de février du réseau social Facebook.

Le rapport en question a expliqué que ces pages et comptes violaient son « règlement en matière de comportement inauthentique coordonné (CIC, Coordinated Inauthentic Behaviour).

« L’on parle de comportement inauthentique coordonné lorsque des groupes de pages ou de personnes travaillent en équipe pour tromper le grand public sur ce qu’ils sont ou ce qu’ils font »,  a expliqué Nathaniel Gleicher, chef de la politique de cyber-sécurité, dans une vidéo publié sur le blog de Facebook.

Les personnes, qui alimentaient ces groupes de pages, utilisaient ces comptes pour commenter des articles qui faisaient l’éloge du makhzen sur plusieurs médias, dont Chouf Tv, une webtélé particulièrement haineuse à l’égard de l’Algérie.

Elles ont également tenté de répandre ces informations et les rendre populaires. « Certains faux comptes avaient déjà été détectés et désactivés par nos systèmes automatisés », a souligné Facebook.

D’après le rapport, « les personnes derrières cette activité ont posté des memes et d’autres contenus en arabe et en français relatifs à la situation au Maroc, notamment des discours flatteurs quant à la gestion de la pandémie de coronavirus par le gouvernement, ses initiatives diplomatiques, les forces de l’ordre marocaines, le roi Mohammed VI et le directeur général de la surveillance du territoire ».

Ce réseau critiquait, par ailleurs, « l’opposition au roi, les organisations des droits de l’Homme et les dissidents ».

Skander Boutaiba