Facebook met un terme à une campagne d’influence russe ciblant l’Algérie

Facebook met un terme à une campagne d’influence russe ciblant l’Algérie

Facebook a mis fin à une campagne d’influence russe qui ciblait des pays d’Afrique du Nord et du Moyen Orient, selon Franceinfo qui rapporte l’information ce vendredi 4 septembre.

Principalement actifs en Algérie et en Egypte, treize comptes et deux pages diffusaient de fausses informations et des théories de complot. Ils ont été supprimés le 1 septembre par le géant des réseaux sociaux.

« La campagne de désinformation en ligne n’avait rien de spectaculaire. Les comptes et pages supprimés étaient suivis par seulement 14 000 abonnés, une goutte dans l’océan Facebook qui compte 2,7 milliards d’utilisateurs », tempère la même source.

Suite à une alerte du FBI, Facebook a pu confirmer l’appartenance de ces comptes à des personnes proches de l’organisation russe Internet Research Agency (IRA).

Il s’agit, d’après Franceinfo, d’« usine à trolls », soutenue par le Kremlin. Cette usine est accusée d’avoir orchestré une campagne anti-Hillary Clinton lors de l’élection présidentielle américaine de 2016.

« Les articles en arabe portent principalement sur des abus des droits humains par des pays occidentaux, les guerres au Moyen-Orient, la mal-gouvernance et la corruption », ajoute la même source.

Ces comptes et pages ont pour source le site Peace Data. Ce dernier reste actif, mais les articles qui y sont publiés ne sont plus visibles sur Facebook.

Nacereddine Benkharef