Exportation des céréales vers l’Algérie : La concurrence se fait rude

Exportation des céréales vers l’Algérie : La concurrence se fait rude

 

La concurrence entre les principaux producteurs de céréales de l’Europe pour le marché algérien ne fait que commencer.

A en croire les analystes de Euronext (bourse de valeurs européenne) l’’Algérie s’est tournée en ce début de cette campagne vers les origines russes, polonaises ou baltiques (Estonie, la Lettonie et la Lituanie), origines plus compétitives sur le plan qualité/prix que celles françaises, en raison de la faible récolte sur l’hexagone.

La France risque de ne pas conserver sa main mise sur ses marchés traditionnels de l’Afrique du Nord malgré qu’elle demeure la première productrice de céréales sur le continent européen.

D’autre part, l’offensive russe de ces dernières années au niveau international des marchés du blé notamment est perçue par les analystes comme un message qu’il faut prendre très au sérieux et risque de mettre en péril  les intérêts des producteurs français qui d’ailleurs ont déjà tiré la sonnette d’alarme par rapport à cette nouvelle donne commerciale.

Si on prend le cas de la Russie, il faut reconnaître que le pays continue d’investir des milliards de dollars pour assurer dans quelques années “une place au soleil “parmi les marchés européens ou la concurrence est de plus en plus rude.

Rabah Kourougli