Explosion de gaz à El Bayadh : la justice rend ses premiers verdicts

Explosion de gaz à El Bayadh : la justice rend ses premiers verdicts

Au tribunal d’El Bayadh, le juge a rendu les verdicts de « première instance » dans le cadre de l’affaire de l’explosion de gaz qui a secoué cette ville de l’intérieur du pays il y a près de deux semaines.

Ainsi, des peines de prison ferme ont été prononcées à l’encontre des douze mis en cause. L’entrepreneur, chargé du projet d’éradication des points noirs du réseau d’assainissement de la commune d’El Bayadh, a été condamné à trois ans de prison ferme et à une amende de 100 000 dinars. Il est exclu de soumissionner à des marchés publics pendant cinq ans.

Le conducteur des travaux, celui de l’engin qui a provoqué l’accident, un cadre de Sonelgaz,  un autre de l’instance nationale de contrôle des travaux d’hydraulique et deux cadres de la direction des Ressources en eau d’El Bayadh ont écopé de la même peine.

Un élu de l’APC d’El Bayadh, qui était en détention provisoire, s’est vu infliger une peine de trois ans d’emprisonnement ferme assortie d’une amende de 100 000 dinars.

Un autre, qui était sous contrôle judiciaire, a écopé d’une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 dinars.

Enfin, le juge a prononcé une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 dinars contre un ingénieur de Sonelgaz qui était sous contrôle judiciaire.

Enfin, le juge a condamné à une peine d’un an de prison ferme assortie d’une amende 100 000 dinars un ingénieur d’Algérie Télécom et un cadre local de l’Algérienne des eaux. Les deux suspects étaient sous contrôle judiciaire.

Nacereddine Benkharef