Exclusif/Dr Bekkat Berkani : L’Algérie a gagné la bataille, mais pas la guerre contre la covid-19 »

Dr Bekkat Berkani : L’Algérie a gagné la bataille, mais pas la guerre contre la covid-19 »

Le membre du Comité de suivi de l’évolution de Coronavirus, Dr Mohamed Bekkat Berkani et non moins président de l’Ordre des médecins sait de quoi il parle quand il  aborde le sujet de la pandémie et de son corolaire le confinement et/ou le déconfinement.

Ce qui est incontestable c’est que la pandémie est entrain de décliner grâce aux mesures judicieuses prises par les pouvoirs publics  et la prise de conscience des citoyens qui ont fini par comprendre que ce virus peut ne pas être mortel si on l’appréhende de manière intelligente et réfléchie mais qu’il peut en revanche devenir létal si on respecte pas le protocole sanitaire.

Pour Dr Berkani, «  aujourd’hui que la situation sanitaire connait des progrès très significatifs : « Nous devons revenir progressivement aux activités de façon normale, qu’elles soient commerciales, religieuses ou même ludiques ».

Pour ce qui est du déconfinement, le scientifique qu’il est indiqué  « sur le plan épidémiologique, le virus circule pratiquement sur tout le territoire national, nous devons donc apprendre à vivre avec le virus qui est dans l’environnement ».

Estimant qu’il « est temps de desserrer un petit peu les craintes au sein de la  population, sous les conditions de protocoles sanitaires et de mesures barrières à appliquer sur le terrain ».D’ailleurs, il a tenu à souligner le caractère « progressif des dispositions prises par le gouvernement » concernant le déconfinement.

Or, il a estimé que la situation actuelle est plutôt stable.  « Nous évoluons aujourd’hui sous la barrière des 200 nouveaux cas par jour, et nous ne pouvons pas parler d’une deuxième vague », a-t-il estimé avec satisfaction

« Les Algériens ont été  éprouvés par ces 7 mois de confinement »

Pour le Dr Berkani, « les pouvoirs publics ont très bien géré la pandémie du coronavirus et pris le mesures idoines », pour contrecarrer les conséquences dramatiques que cela pouvait engendrer.

Trouvant que les algériens étaient éprouvés par ces 7 mois de confinement, le président de conseil de l’ordre les médecins a estimé qu’il « est temps de commencer à revenir à une vie normale, tout en nous habituant à vivre avec le virus, à nous méfier de lui et à prendre les dispositions nécessaires ».

Pour cela, il a mis l’accent sur la nécessité de port de masque. « Il est prouvé que le port de masque réduit considérablement le risque de contamination », a-t-il ajouté. A une question sur l’opportunité de d confiner totalement et d’ouvrit le frontières, le membre du conseil scientifique a estimé que : «  concernant le déconfinement total, oui on peut l’envisager à la condition sine-quanon du respect du protocole sanitaire largement explicité comme le port du masque, la distanciation sociale, le lavage de mains…

« Il faut conserver cet acquis ! »

« Maintenant que la situation sanitaire prête à l’optimisme », selon Dr Berkani, il faut à tout prix conserver cet acquis, faute de quoi « on peut retourner à la case départ », a-t-il indiqué en citant ce qui se passe dans certains pays d’Europe qui ont vu le nombre de contaminations rebondir, provoquant ainsi un confinement mais s’il est partiel.

Il faut, selon Dr Berkani,  « continuer sur cette dynamique de déconfinement progressif comme préconisé par les pouvoirs publics ». Seul et unique moyen de contenir cette pandémie du coronavirus.

 Ferhat Zafane