Exclusif/Face aux velléités expansionnistes du Maroc : L’Ambassadeur Larbaoui Nadir rappelle les engagements marocains

Exclusif

Face aux velléités expansionnistes du Maroc : L’Ambassadeur Larbaoui Nadir rappelle les engagements marocains

Monsieur Larbaoui Nadir est un diplomate au long cours. C’est lui qui a eu l’honneur de procéder au depot auprès du Secrétariat Général de l’ONU  des  instruments juridiques de ratification de la Convention portant délimitation des frontières terrestres entre notre pays et le Maroc. Contacté par nos soins, le diplomate au long cours, s’est dit

ulcéré par les articles, de plus en plus nombreux et à tenu,face à la mauvaise foi des certains cercles marocains à apporter les précisions et clarifications nécessaires. Ici, l’ONU peut juger cette mauvaise foi désormais légendaire.

Face aux allégations mensongères de certains cercles au Maroc, sur les frontières occidentales de notre pays, je voudrais rafraîchir la mémoire de nos voisins marocains que la question de nos frontières terrestres avec le Maroc a été définitivement réglée  dès lors, qu’ils ont fait l’objet d’une délimitation  bilatérale en vertu de la Convention signée par les deux pays à Rabat le 15 juin 1972.

Les procédures de ratification ont été achevées par les deux pays et les instruments de ratification ont été échangés à Alger, entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, le 14 mai 1989.

D’ailleurs, notre pays  dispose de l’original du document de ratification délivré par l’Ex Ministre marocain des Affaires étrangères, feu Abdellatif Fillali, qui déclare explicitement que «le Roi du Maroc accepte et ratifie cet accord et s’engage à le mettre en œuvre».

En outre, l’Accord de délimitation  des frontières terrestres entre les deux pays,qui est entré en vigueur le 14 mai 1989, a été déposé auprès du Secrétariat Général des Nations Unies pour enregistrement, conformément à l’article 9 de l’Accord, qui prévoit son enregistrement auprès  du Secrétariat des Nations Unies, ainsi qu’en vertu de l’article 102 de la Charte des Nations Unies, qui oblige les États membres de l’organisation à enregistrer tous les traités et accords internationaux conclus dans les meilleurs délais, ainsi que la mise en œuvre du troisième paragraphe de l’article 1 du système des Nations Unies concernant les procédures d’enregistrement, qui oblige tout État partie à un traité à accomplir unilatéralement, les procédures d’enregistrement.

En conséquence, le Secrétariat des Nations Unies a finalisé le 30 juillet 2002, la procédure d’enregistrement, conformément au certificat d’enregistrement délivré à cet effet.

Il ressort donc clairement de ce qui précède que la question de la délimitation  des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc a été définitivement réglée entre les deux pays, au double plan  politique et juridique, par la ratification de l’accord de délimitation  des frontières par les deux pays et l’échange des instruments de ratification entre les deux pays ainsi que leur enregistrement auprès du Secrétariat des Nations Unies.

Ces  preuves matérielles et juridiques irréfragables, ne laissent aucune place au doute et à l’interprétation et aux déclarations irresponsables et révèlent  l’absurdité des allégations mensongères de certains cercles au Maroc qui s’inscrivent dans le cadre d’une campagne de désinformation voire de provocations périodiques que nos voisins nous ont habituées.

 

L’Ambassadeur

Larbaoui Nadir

-Ex Ambassadeur d’Algérie au Caire et Représentant de l’Algérie auprès de la Ligue des États Arabes.

-Ex Directeur Général des Affaires Juridiques et des Traités au Ministère des Affaires Étrangères.