Exclusif/Dans les coulisses des discussions interpalestiniennes  du Caire : Ghaza sera un terrain d’entrainement pour tous les résistants

Exclusif

Dans les coulisses des discussions interpalestiniennes du Caire : Ghaza sera un terrain d’entrainement pour tous les résistants

Des sources très proches des discussions entamées ce lundi au Caire entre les différentes factions  palestiniennes, nous ont rapporté en exclusivité les détails de la rencontre de ce mardi. Nos sources précisent au passage que ces discussions se déroulent sous le parrainage des services de renseignements égyptiens, ce qui explique sans doute pourquoi le Caire  décidé d’ouvrir le passage de Rafah pour une durée indéterminée. Au reste, nous avons appris qu’il a été unanimement demandé, lors de cette rencontre d’ouvrir ce passage, dont la fermeture cause d’incommensurables souffrances aux populations de la bande de Ghaza.  Nos sources ont tout de suite mis en avant le fait que le plus gros des débat a, comme de juste, achoppé sur la « nécessaire neutralité du tribunal électoral, en charge de proclamer et de valider les résultats des législatives et présidentielles, prévues respectivement en juillet et mai de l’année en cours. Il a donc été convenu que ce tribunal sera formé par sept membres, dont quatre seront issus de Cisjordanie et les quatre autres de la bande de Ghaza.  Quant à la participation des différentes factions palestiniennes aux élections législatives, aucune décision n’a été prise quant à la composition de listes communes. En attendant, il a été convenu qu’une rencontre ultérieure aura lieu plus tard entre le Hamas et l’OLP, qui sont les deux principales (sinon le seules) organisations représentant le peuple palestinien.

Dans le détail la rencontre a débuté aux environs de 11 heures du matin, pour ne prendre fin qu’à une heure tardive de la nuit. Elle a eu lieu au niveau du siège des services de renseignements égyptiens situé au Caire. Pas moins de 14 délégations y ont pris part. Outre les factions préexistantes, une délégation représentant les « indépendants » a également pris part à cette rencontre. Dans son discours inaugural, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas a clairement signifié que « les Palestiniens ont devant eux une chance historique », et que cette cause « se trouve désormais à la croisée des chemins » cela, avant de saluer la fin des conflits et des désaccords entre les différentes factions palestiniennes. Pour lui, il ne faut pas quitter le Caire avant de s’être définitivement entendus sur tous les points. D’où, la nécessité de décréter « ouverte » cette rencontre, sans en fixer la durée dans le temps. Lors de cette rencontre, qui promet de s’éterniser dans le temps au regard de l’importance et de la profondeur des sujets traités, il a bien entendu été question des détenus politiques qui croupissent dans les geôles sionistes, pour lancer un appel pressant à libérer séance tenante l’ensemble de ces malheureuses victimes. Idem  les armes détenues par les différents mouvements de résistance basés à Ghaza. Les infrastructures appartenant au Hamas, seront ainsi mises à la disposition des représentants de l’ensemble des factions qui désirent y dépêcher des éléments pour s’entrainer au maniement des armes et à la guérilla. Enfin, il ne sera plus question d’Autorité, mais carrément d’Etat palestinien puisque les présidentielles de juillet prochain se proposent d’élire carrément un  chef d’Etat. Et, pour éviter toute tentation ou velléité de fraude, les membres dirigeants des factions principales seront interdits de se présenter aux prochaines élections législatives dont la date est prévue pour le mois de mai prochain.

Une conférence de presse est prévue demain mercredi pour annoncer la conclusion de cette rencontre dont nous livrons à nos lecteurs en exclusivité une bonne partie des détails.

Mohamed Abdoun