Examen du BEM : 669 000 candidats passent l’épreuve à travers le territoire national

Examen du BEM : 669 000 candidats passent l’épreuve à travers le territoire national

Quoique facultatif, l’épreuve du BEM concerne cette année près de  669 000 candidats à travers le territoire national.

Les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) à travers 2.556 centres d’examen sur tout le territoire national dans des conditions sanitaires « exceptionnelles ».

Le nombre de candidats à cette session « facultative » pour les scolarisés, s’est établi à 669.379 candidats répartis sur 2.556 centres d’examen supervisés par 163.900 encadreurs. Le nombre des candidats scolarisés s’élève à 645.798 candidats, dont 345.136 filles et 300.662 garçons, tandis que le nombre des candidats libres s’est établi à 23.581 candidats. 3.861 détenus passeront cet examen à travers 44 établissements pénitentiaires agrées par le ministère de l’Education nationale conformément à la convention conclue entre le ministère de la Justice et le ministère de l’Education nationale.

Le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ouadjaout avait indiqué, samedi, que la tutelle « a finalisé toutes les dispositions organisationnelles relatives à cet examen à partir de l’affectation des candidats jusqu’à la correction et l’annonce des résultats ». A cette occasion, il a rappelé les quatre protocoles sanitaires mis en place par son département et approuvés par le ministère de la Santé, en vue de protéger les candidats et les encadreurs mais également pour éviter la propagation de la pandémie.

Afin de concrétiser ces mesures et garantir le déroulement de cet examen dans des conditions normales, « le Gouvernement s’est engagé à réunir tous les moyens de prévention au niveau de tous les centres d’examen à travers le pays », a rassuré le ministre.Il s’agit du port de masque, la distanciation physique et la prise de température à l’entrée de chaque établissement des encadreurs et des élèves mais aussi du personnel, outre l’organisation de la circulation au sein des établissements éducatifs.

 

Yanis Younsi