Epreuves du BAC : Les correcteurs entrent en scène

Epreuves du BAC : Les correcteurs entrent en scène

Le processus de  correction des épreuves du «baccalauréat commenceront ce début de semaine. Recrutement de 48 000 formateurs et enseignants.

Les épreuves qui ont duré cinq jours passent à l’étape de la correction ou l’on apprend que pas moins de 48 000 correcteurs ont été mobilisés  A cet effet, et en raison de la situation sanitaire exceptionnelle que connait le pays, le ministère de l’Éducation nationale, en coordination avec le Bureau national des examens et concours, a élaboré un «protocole» sanitaire spécial au niveau des centres de correction.

Grâce à l’espacement entre les correcteurs, ainsi que les mesures préventives, notamment en ce qui concerne le port de masques et la mise en place d’un stérilisateur à l’alcool dans chaque processus de correction.

Le nombre de centres correctionnels au niveau national est de 81 centres, avec 48 000 mentors et correcteurs qui les supervisent.

Les épreuves d’une matière sont distribuées à un certain nombre de centres, le numéro d’encodage de l’épreuve étant conservé au niveau du centre de traitement de l’information de l’Office national des examens et concours situé au niveau de Télemly  à Alger.

Des comités seront formés pour corriger les articles dans 81 centres répartis sur le territoire national et 48 000 professeurs superviseront ce processus, y compris des inspecteurs des matériaux.

Yanis Younsi