Enseignent supérieur : A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

Enseignent supérieur : A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles !

 

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’adapte à la situation inaccoutumée par rapport au covid-19.

Pour ce faire  des mesures exceptionnelles approuvées en matière d’organisation et de fonctionnement pédagogiques, d’évaluation et de passage en cette conjoncture marquée par la pandémie de la Covid-19, au titre de l’année universitaire 2019-2020 ont été fixées dans un arrêté signé mercredi 27 août 2020 par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane.

Le Ministère précise dans un communiqué que l’arrêté en question intervient dans le cadre du plan opérationnel mis en place par le secteur pour la relance des activités pédagogiques à la lumière de la crise sanitaire que connait le pays.

Ainsi, il a été instauré l’enseignement à distance comme mode pédagogique reconnu dans les cursus de formation supérieur, a précisé la même source. De même qu’ »ont été définies les absences justifiées par des cas de force majeure admises ainsi que les modes d’évaluation, continue et définitive, avec « maintien, pour les comités pédagogiques, de l’organisation des soutenances de thèses de fin de cycle, suivant les voies jugées adéquates », ajoute le communiqué.

Dans le même sillage, le document a consacré une partie importante aux conditions et modalités de passage d’une année à une autre dans le même cycle en calculant les crédits cumulés et déduction des crédits des modules non validés. «Au titre de l’année universitaire 2019-2020, le redoublement n’est pas considéré comme un retard pédagogique pour les étudiants de tous les cycles »,  conclut le communiqué du ministère.

Rabah Kourougli