Energies nouvelles et renouvelables : SONELGAZ à l’avant-garde

Energies nouvelles et renouvelables : SONELGAZ à l’avant-garde

S’agissant du développement et de la promotion des énergies renouvelables, synonyme de protection de l’environnement, la SONELGAZ n’est certainement pas en reste. Tant s’en faut.

Le PDG de cette société croit énormément aux énergies propres et renouvelables. Ce choix, cependant, doit être pris dans le cadre d’une orientation globale.

Chaher Boulakhras, qui rappelle que « le Président de la République a clairement affiché les orientations en créant un département en charge de la transition énergétique à la faveur du dernier remaniement ministériel ».

Pour parler de SONELGAZ, il faut dire que celle-ci « ne démarre pas du néant ». Explications : « depuis les années 1999, nous avons commencé à électrifier les premiers villages solaires ».

Mieux, un programme spécifique, lié à cette question avait même été lancé en 2011. Si bien, que sur les 400 mégawatts produits en Algérie, il y en a 354 qui sont liés aux ELN (énergies nouvelles et renouvelables). Aujourd’hui, il existe 22 centrales photoélectriques à travers tout le pays.


LIRE AUSSI : 

Afin de hiérarchiser ses actions, et mieux répondre aux attentes de ses clients : SONELGAZ va lancer une grande opération de sondage d’opinion


Ces centrales ont été implantées au niveau de pas moins de 14 wilayas, principalement dans les steppes et le grand sud algérien. Une centrale éolienne est également opérationnelle à Adrar.

Le capital expérience de la SONELGAZ est donc un acquis certain. Les experts étrangers qui ont permis la mise en place de ces centrales sont parmi les meilleurs au monde.

Si bien que Sonelgaz, bien avancée et ancrée dans le programme des énergies nouvelles et renouvelables dispose largement des ressources humaines et des compétences pour faire fonctionner et entretenir ces centrales.

Si pour notre interlocuteur « il faut plus de moyens humains et matériels, SONELGAZ est déjà sur une bonne dynamique et une courbe ascendante.

SONELGAZ qui n’est pas appelée à mener seule le plan ENR, secteur dont est issu son actuel PDG, se propose d’accompagner les acteurs privés, mais aussi et surtout les programmes de recherche des différentes universités à travers le pays.

SONELGAZ, qui détient un rôle de monopole de fait dans le transport et la distribution, est le partenaire incontournable pour tout producteur désirant injecter son énergie produite dans son réseau global.

La transition énergétique passe certainement par là. Par le réseau de distribution de la SONELGAZ aussi…

Mohamed Abdoun