Elle ne constituait aucun danger pour les soldats sionistes : Une Palestinienne froidement abattue  

Elle ne constituait aucun danger pour les soldats sionistes : Une Palestinienne froidement abattue  

Choquant et révoltante est la vidéo montrant sur Tweeter de quelle manière une femme palestinienne, souffrant manifestement de troubles mentaux, a été froidement abattue par des soldats sionistes lourdement armés, alors que cette sexagénaire ne constituait aucun danger réel, ou immédiat sur eux, ni sur les passants.

Certes, elle brandissait un couteau, mais n’en avançait pas moins très lentement, à geste saccadés, et imprécis et en faisant face aux forces d’occupation. Si elle avait voulu les prendre par surprise, et même les éliminer, elle serait très certainement arrivée par derrière, et beaucoup plus rapidement.

Ces soldats n’en ont pas moins tiré, littéralement à bout portant dans le but évident de tuer, d’assassiner, et non pas dans celui de stopper cette malheureuse sexagénaire. Fahima alHroub est désormais passée de vie à trépas ce dimanche près de la jonction du Gush Etzion. Le comble c’est que sa famille ne peut même pas faire son deuil.

Le corps de cette malheureuse victime ne sera en effet pas rendu aux siens. L’entité sioniste, en effet, inflige un traitement barbare et inhumain aux proches des résistants face à l’occupation illégale de leurs terres natales et ancestrales. Elle refuse de rendre aux leurs les corps de ces braves résistants, perfidement qualifiés de terroristes, afin de ne pas leur permettre de faire leur deuil.

Elle œuvre également, et systématiquement, à la destruction des demeures de ces résistants aux fins d’y implanter de nouvelles colonies, et de poursuivre sa quête des renversement des équilibres démographiques en défaveur des arabes palestiniens autochtones. Cet acte, maintes fois répété, est assimilable, selon le droit international, à un véritable crime contre l’humanité.

Ali Oussi