Elle fut créée en décembre 1961 : l’APS, soixante ans au service de l’info

Elle fut créée en décembre 1961 : l’APS, soixante ans au service de l’info

L’Agence Algérie Presse Service (APS), a été créée à Tunis le 1er décembre 1961 à l’initiative du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) pour être le porte-voix de la Révolution algérienne sur la scène médiatique internationale.

Au lendemain de l’indépendance, avec des moyens rudimentaires et un personnel réduit, l’APS a relevé le défi et commencé à se construire et à se renforcer pour devenir, au fur et à mesure des années, une véritable agence d’information nationale, couvrant toutes les wilayas du pays et accompagnant médiatiquement l’œuvre d’édification nationale sur les plans politique, économique, social, culturel et sportif.

Face aux défis technologiques, la multiplication des sites électroniques d’information et l’émergence des réseaux sociaux, l’Agence s’est engagée dans un vaste processus de modernisation de ses équipements et de formation de ses ressources humaines pour s’affirmer comme média de référence et assurer à ses abonnés (médias, institutions, entreprises et ambassades) et au large public une information diversifiée, fiable, crédible et en temps réel de l’essentiel de l’actualité nationale et internationale 24h/24 et 7j/7.

Une vision future, pour de meilleurs services

L’Agence qui célèbre ce mardi, son 59ème anniversaire, poursuit résolument le processus de modernisation de son mode de fonctionnement, notamment à travers la mise en œuvre de plusieurs projets d’adaptation à la transition accélérée vers le numérique que connaissent tous les médias de par le monde.

Dans cette optique, l’APS s’est dotée en 2017, d’une nouvelle plateforme rédactionnelle de gestion de tout le processus de production de l’information (texte et multimédia) au profit de ses abonnés. Elle dispose d’une douzaine de sites d’information (un site généraliste en arabe, en français et en anglais, en plus d’un site en tamazight et 8 sites consacrés aux régions de l’est, de l’ouest, du centre et du sud du pays).

En plus de son site web, l’Agence a varié son produit et contenu à travers les services vidéo, photo, infographie et s’attèle à renforcer sa présence sur les réseaux sociaux, devenus incontournables dans le  paysage médiatique.

Ce déploiement a permis une augmentation sensible de la consultation et de l’accès au produit APS, dont le contenu diffusé sur plusieurs supports a fortement gagné en visibilité.

Dans le même ordre d’idées, l’Agence travaille à un projet de web TV devant diffuser des programmes en continu, en langue arabe dans un premier temps, puis en tamazight, en français et en anglais par la suite, avec pour objectif de renforcer davantage ses missions de service public.

Elle projette également un redéploiement de ses bureaux à l’étranger, en adéquation avec les intérêts de l’Algérie, dans le cadre d’une nouvelle stratégie, conformément aux nouvelles donnes internationales.

Une agence, une école

L’APS compte actuellement un effectif de 455 salariés, dont 221 journalistes et 27 traducteurs, en plus d’équipes techniques et audiovisuelles.

Aujourd’hui, ainsi qu’elle l’avait fait lors des phases cruciales de l’histoire du pays, l’APS s’emploie à accompagner les profondes réformes induites par le mouvement populaire du 22 février 2019.

«Je suis convaincu que l’Agence, qui compte de nombreux journalistes émérites s’acquittera, avec une plus grande maturité et un haut professionnalisme, de sa mission d’information en vue de relever les défis imposés par l’évolution positive que connaît le pays», avait indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, lors de sa visite au siège de l’APS, en janvier 2020.

La Patrie News