Elle affiche l’ambition d’investir dans les pays du Sahel : L’ENIEM voit grand

Elle affiche l’ambition d’investir dans les pays du Sahel : L’ENIEM voit grand

L’Entreprise Nationale des Industries Electro-ménagers (ENIEM) sise à Tizi Ouzou, compte investir, à partir de l’année prochaine, dans les pays du Sahel, a indiqué, lundi le directeur de la commercialisation et de la communication de cette entreprise publique, Mourad Debiane.

Ce dernier a indiqué à l’APS en marge de l’inauguration d’un point de vente de l’ENIEM au centre-ville que l’entreprise « compte investir, à partir de l’année prochaine, dans les pays du Sahel africain voisins de notre pays, comme le Niger, le Mali et la Mauritanie, par la création d’unités de production d’appareils électroménagers objet d’une grande demande, notamment les réfrigérateurs».

Le même responsable a ajouté que « l’investissement dans ces pays entre dans le cadre du programme de commercialisation de l’entreprise, qui compte investir les pays étrangers, dont les pays du Sahel africain».

D’autre part, le même responsable a indiqué que l’ENIEM a ouvert, jusqu’à présent, 17 points de vente dans le pays et compte en ouvrir, d’ici la fin de l’année, 10 autres dans différentes wilayas du pays, soulignant que « l’objectif que l’entreprise a tracé est d’élargir son réseau commercial, l’année prochaine, à travers l’ouverture de 50 points de vente dans toutes les wilayas du pays, ce qui permettra aux citoyens de bénéficier de ses produits ».

M. Debiane a affirmé que l’entreprise a tracé un programme riche et a entamé son exécution, depuis plusieurs mois, qui comprend plusieurs axes stratégiques dont le développement du réseau commercial au niveau national, avec l’objectif de se rapprocher de plus en plus du consommateur.

L’entreprise vise également à reprendre sa place de leader dans l’industrie de l’électroménager du pays, en plus du développement de la communication de l’entreprise et de ses produits, à travers la fabrication d’appareils de grande qualité à consommation d’énergie raisonnable, a-t-il dit.

Ferhat Zafane