El Hamdoulilah… Un Président Algérien qui se soigne dans nos hôpitaux, en Algérie

El Hamdoulilah… Un Président Algérien qui se soigne dans nos hôpitaux, en Algérie .
`
Il vient de consacrer le principe de l’égalité des citoyens dans la République .
C’est un événement important qui ne doit pas passer inaperçu , et il mérite de le souligner particulièrement .

Le Président Tebboun vient d’adresser un message fort à la nation et aux médecins Algériens .

Nous avons les meilleurs médecins , les plus compétents , les plus dévoués . Maintenant , il faut rapidement mettre en place le nouveau statut des médecins qui doit organiser leur carrière et le système indemnitaire .

Ce sont les décisions du Président de la République qui n’ont pas encore été mises en œuvre .

Un médecin doit être logé, de manière systématique, et il ne doit pas faire le parcours du combattant , pour pouvoir bénéficier d’un tel avantage. Il a passé plus de vingt ans sur les bancs de l’université, pour soigner les citoyen que nous sommes .

Dans chaque wilaya, les médecins doivent être  inscrits sur une liste des professionnels de la santé, en vue de les loger dans des appartements, dignes de leur statut . Cela n’est que justice et une reconnaissance sociale de leur mission d’intérêt public .

Un médecin ne doit pas supplier la République pour qu’on lui rende justice . Cela doit être inscrit dans la loi , pour que personne ne puisse toucher à sa dignité et à son rang dans la société.

Il appartient à l’Etat de réhabiliter le médecin Algérien, au plus vite . Il y va des intérêts de l’Algerie et de sa population.

Le plus urgent est de promulguer le nouveau statut . Il doit également bénéficier d’avantages dérogatoires , bancaires, fiscaux , prêts, pour acquisition de véhicule et du matériel médical, pour les professions libérales.

Ce n’est pas là tout le résumé des problèmes du secteur de la santé, mais uniquement un signal fort pour améliorer la qualité des prestations de santé publique.

C’est dans c’est conditions qu’on pourra empêcher nos médecins de partir et d’encourager ceux qui sont partis, à revenir en Algérie .

C’est un dossier urgent qui interpelle, au premier chef , le Ministre de la Santé, qui est un praticien de la santé publique, qui a été déjà confronté aux travers de ce secteur .

On ne doit surtout pas oublier de rendre un hommage solennel et officiel , aux médecins , infirmiers et tout le personnel du secteur de la santé, morts pour la nation , des suites du Covid 19.

Je m’incline avec beaucoup d’humilité devant la mémoire de nos médecins morts pour soigner le peuple Algérien.

Hassen Kacimi