El Guerguarat : Des eurodéputés appellent le SG de l’ONU à assumer ses responsabilités

El Guerguarat : Des eurodéputés appellent le SG de l’ONU à assumer ses responsabilités

Des eurodéputés ont appelé le chef de l’ONU à assumer ses responsabilités au Sahara Occidental et veiller à la fermeture de la brèche illégale créée par le Maroc dans la zone tampon d’El Guerguarat en violation de l’accord de cessez-le-feu.

Dans une missive adressée vendredi au SG de l’ONU, Antonio Guterres, le groupe d’eurodéputés relève que les manifestations des sahraouis dans cette zone, située au Sud-Ouest du Sahara Occidental, sont  » le résultat d’un terrible sentiment de frustration  » face à  » l’inaction de l’ONU  » et aux  » violations du plan de paix par le Maroc « .

Miguel Urban Crespo du groupe politique de la Gauche unitaire européenne GUE/NGL) et les parlementaires signataires de cette lettre, ont demandé au SG de l’ONU d’  » utiliser ses pouvoirs  » pour  » s’assurer que le Maroc ferme immédiatement la brèche illégale « , d’el Guerguarat qui n’est qu’une  » une violation persistante de l’accord militaire N 1 et de l’esprit du plan de paix « .

Les eurodéputés ont rappelé à l’adresse du SG de l’ONU qu’El Guerguarat située à la limite du territoire du Sahara Occidental, entre le mur de sable marocain et la frontière avec la Mauritanie est une zone tampon en vertu des accords de paix de 1991 et l’accord militaire numero 1 « .

Il s’agit donc d’une zone relevant du contrôle de la Minurso qu’aucune des deux parties au conflit n’est autorisée d’en faire usage.

Malgré les dispositions de l’accord de paix, le Maroc a ouvert un passage dans cette zone pour transporter les ressources pillées du Sahara Occidental.

Cette brèche est aussi utilisée pour l’acheminement de la drogue, dont d’importantes quantités ont été confisquées par l’armée sahraouie en présence de la mission onusienne. Les eurodéputés ont dénoncé l’inaction de la mission onusienne qui « n’a rien fait pour arrêter ces flux illégaux ».

Rappelant le caractère  » pacifique  » des manifestations en cours à El Guerguarat, les parlementaires européens ont relevé qu’il était  » essentiel que l’ONU s’éloigne des incitations marocaines qui cherchent à diaboliser les manifestants « .

« Il serait scandaleux que la population sahraouie dépossédée de tout, ne puisse pas non plus exercer son droit légitime de manifester pacifiquement « , ont-ils prévenu, rappelant le désarroi du peuple sahraoui face aux  » promesses non tenues par l’ONU  » et à  » l’inaction de la communauté internationale « .

Et d’enchainer : « la décolonisation du Sahara Occidental et la garantie du droit à l’autodétermination ne peuvent plus attendre ».

Les eurodéputés ont demandé au SG de l’ONU d' » adopter des mesures pratiques et sérieuses » et de « créer les conditions nécessaires pour que la Minurso puisse s’acquitter de son mandat qui consiste à organiser un référendum d’autodétermination libre et équitable.

Exprimant leur soutien aux manifestants sahraouis à El Guerguarat, les eurodéputés ont réaffirmé leur engagement en tant qu’élus à appuyer  » une solution démocratique  » qui puisse répondre aux aspirations du peuple sahraoui à l’exercice libre de son droit à l’autodétermination.

A.O.